Facebook

 

Paroles de la chanson «Et Surtout...» par Julien Clerc

J’entends la porte grincer
Tu viens d’sortir ou bien d’rentrer
Je ne sais plus si j’ai chaud
Ou bien froid dans le dos

Tu disais : je vais marcher
Je répondais : va donc marcher...
Et je te voyais partir
Comme un bon souvenir

Et surtout ne te désole pas
Quand tu reviens, quand tu t’en vas
Tu le sais bien je reste lĂ 
Comme une ombre qui ne sait pas
Et surtout ne te désole pas
Quand tu reviens, quand tu t’en vas
Tu le sais bien je reste lĂ 
Tout au fond du sofa

De grands oiseaux noirs bleutés
Traversent le ciel d’un vol pressĂ©
Ils vont sĂ»r’ment oĂč tu vas
Mais je ne les suis pas

La vie est un grand festin
Tu disais ça, je m’en souviens
Tu oublies de m’inviter
Ma mémoire est rouillée

Et surtout ne te désole pas
Quand tu reviens, quand tu t’en vas
Tu le sais bien je reste lĂ 
Comme une ombre qui ne sait pas
Et surtout ne te désole pas
Quand tu reviens, quand tu t’en vas
Tu le sais bien je reste lĂ 
Tout au fond du sofa

Un grand feu de pommes de pin
Qui brûle là prÚs de ma main
Il a l’odeur de ta peau
De résine et de miel chaud

Les enfants sont au jardin
Et la saison commence bien
La radio dit qu’il fait beau
À Maracaïbo

Le temps passera et soudain
Tu t’éveill’ras un beau matin
La mémoire chavirée
Par tout notre passé

Tu diras il est grand temps
Recommençons tout maintenant
Moi je n’aurai pas changĂ©
Dans le temps et les années

Et surtout ne te désole pas
Quand tu reviens, quand tu t’en vas
Tu le sais bien je reste lĂ 
Comme une ombre qui ne sait pas
Et surtout ne te désole pas
Quand tu reviens, quand tu t’en vas
Tu le sais bien je reste lĂ 
Tout au fond du sofa

 
Publié par 17614 2 3 6 le 28 août 2020, 08:40.
Niagara
Compositeurs : Julien Clerc
Chanteurs : Julien Clerc
Auteurs : Étienne Roda-Gil
Albums : Niagara

Voir la vidéo de «Et Surtout...»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000