Facebook

 

Paroles de la chanson «Toboggan» par Julien Clerc

Toi qui mets sans crier gare
Ma vie dans un tel Ă©tat
MĂȘme le train entrant en gare
De La Ciotat
Ne ferait pas fuir mes amis
Tu es pire qu’un tsunami
Pire qu’un bar à bagarres de Calcutta

Il faut savoir prendre le temps
Mener sa barque en cabotant
LĂącher la barre
Couper l’amarre
Suivre le vent
Il faut aimer les bateaux lents
Tous ces navires si nonchalants
Qui partent tard
Quand quelque part
On vous attend

Moi qui rĂȘvais tant d’Espagne
De terrasses Ă  Biarritz
De prendre une coupe de champagne
Au bar du Ritz
Me voilĂ  sur un toboggan
Emporté par ton ouragan
Sept heures du soir à la gare d’Austerlitz

Il faut savoir prendre le temps
Mener sa barque en cabotant
LĂącher la barre
Couper l’amarre
Suivre le vent
Il faut aimer les bateaux lents
Tous ces navires si nonchalants
Qui partent tard
Quand quelque part
On vous attend

Moi que plus grand-chose n’étonne
Ni blasé ni vraiment las
J’attendais presque l’automne
Et me voilĂ 
Me voilĂ  sur un toboggan
Emporté par ton ouragan
Un Ă©norme coup de vent d’Alabama

Il faut savoir prendre le temps
Mener sa barque en cabotant
LĂącher la barre
Couper l’amarre
Suivre le vent

Il faut aimer les bateaux lents
Tous ces navires si nonchalants
Qui partent tard
Quand quelque part
On vous attend

 
Publié par 36581 4 4 6 le 23 octobre 2020 à 7h26.
OĂč S'en Vont Les Avions ?
Compositeurs : Julien Clerc
Chanteurs : Julien Clerc
Auteurs : David McNeil

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000