Facebook

 

Paroles de la chanson «Le Juge Et La Blonde» par Julien Clerc

Le juge est parti fumer sa blonde hors du palais
Sur les marches il se dit qu’il est bien laid
Ce coupable d’avoir Ă©claboussĂ© d’essence
Celle qui lui enflammait les sens
Et jeté l'étincelle

N’allez pas frĂŽler l’indĂ©cence
Épargnez-moi l’incandescence
Les souvenirs carbonisés
Les abandons passés

Décidément les horreurs du monde ne le quittent pas
Se dit-il en marchant Ă  petits pas
Et ce faisant voluptueusement il hume
Cette blonde qui se consume
Et l’emmùne avec elle

Dans des lĂšvres incandescentes
Dans des volutes indécentes
Des souvenirs carbonisés
Des abandons passés

Les petits plaisirs les grands bonheurs finissent en cendres
Mais d’un mĂ©got que peut-on bien attendre
Comme il ne faudrait pas que le palais s’embrase
Le juge du bout du pied l’écrase
Et retourne juger

Les lĂšvres incandescentes
Les volutes indécentes
Les souvenirs carbonisés
Des abandons passés

Des abandons passés

 
Publié par 21962 2 3 6 le 23 octobre 2020, 07:26.
OĂč S'en Vont Les Avions ?
Compositeurs : Julien Clerc
Chanteurs : Julien Clerc
Auteurs : Maxime Le Forestier

Voir la vidéo de «Le Juge Et La Blonde»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000