Facebook

 

Paroles de la chanson «Jusqu'aux PÎles» par Francis Cabrel

Devant le peu qu’il reste de banquise
De respirer nos chances se réduisent
Notre climat se dĂ©rĂšgle et s’affole
Je sais pourquoi la Terre se réchauffe
C’est quand t’as sur toi de moins en moins d’étoffe
Et qu’une bretelle tombe de ton Ă©paule

Et là, les glaces glissent et fondent jusqu’aux pîles

Nos déjeuners aux particules fines
Dans les fumĂ©es de l’Inde ou de la Chine
Sous le ciel noir qui descend jusqu’au sol
Partout ça cuit, ça grille et ça déboise
Je sais ce qui fait déborder le vase,
C’est quand doucement tes pudeurs s’envolent

Et là, les glaces glissent et fondent jusqu’aux pîles

Tous accusĂ©s d’agresser la nature
Chacun son train, son avion, sa voiture
Jusqu’au Lapon et sa lampe Ă  pĂ©trole
S’il est trop tard autant trouver ça drîle

TrĂšs drĂŽle
Quand y’aura plus de plages en Atlantique
Et qu’on surfera par-dessus les boutiques
Qu’on n’ira plus nulle part sans nos gondoles
S’il reste un moyen d’éviter le pire
En bon citoyen je veux bien le dire
Mais dĂ©jĂ  tu t’approches et tes mains me frĂŽlent

Et là, les glaces glissent et fondent jusqu’aux pîles

Tous accusĂ©s d’agresser la nature
Chacun son train, son avion, sa voiture
Jusqu’au Lapon et sa lampe Ă  pĂ©trole
Tous promis Ă  une fin suffocante
Il n’y a pas d’urgence plus urgente
S’il est trop tard autant trouver ça drîle

TrĂšs drĂŽle

Devant le peu qu’il reste de banquise
J’essaye l’humour, je tente l’esquive
Je vois bien que tout se dĂ©rĂšgle et s’affole
Ces quelques mots pour dire pardonnez-moi
De vous laisser la Terre dans cet Ă©tat
Dans ce fracas de glaciers qui dégringolent

TrĂšs drĂŽle

 
Publié par 28741 2 4 6 le 13 novembre 2020, 06:59.
A l'Aube Revenant
Compositeurs : Francis Cabrel
Auteurs : Francis Cabrel
Chanteurs : Francis Cabrel

Voir la vidéo de «Jusqu'aux PÎles»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000