Facebook

 

Paroles de la chanson «Fort Alamour» par Francis Cabrel

Y’a celui-ci qu’on dit trouvùre, celui-là qu’on dit troubadour
Y’a celle à qui ils voudraient plaire, et qui les ignore toujours
Ils lui Ă©crivent des pages entiĂšres
C’est de l’amour nouvelle maniùre
 C’est du pur amour

Mais la princesse fait la fiĂšre et ne descend pas de sa tour
Son amant a des cages entiĂšres de mauvais chiens et de vautours
Alors ils jonglent entre les pierres
 Ils chantent en frappant des tambours

(Puisque la belle qu’ils aiment a tous les droits)
C’est comme Fort Alamo
(Chanter n’est d’aucun secours)
Aucun secours
(En répétant leurs poÚmes mille fois)
Mille fois
(Ils tournent), ils tournent, (ils tournent autour)
C’est comme Fort Alamo, mais c’est Fort Alamour

La seule croix qui les Ă©claire a d’une Dame les contours
Ils en contourneraient la Terre jusqu’à l’autre monde et retour
Brillants comme de fines pierres, sales comme de noirs labours

Ils ont un certain savoir-faire, ils disent que se mettre en amour
C’est pas comme se mettre en affaire au mĂȘme horaire tous les jours
Et que c’est mĂȘme tout le contraire, mais lĂ , ils s’adressent Ă  des sourds

(Puisque la belle qu’ils aiment a tous les droits)
C’est comme Fort Alamo
(Chanter n’est d’aucun secours)
Aucun secours
(En répétant leurs poÚmes mille fois)
Mille fois
(Ils tournent), ils tournent, (ils tournent autour)
C’est comme Fort Alamo, mais c’est Fort Alamour

C’est pas la question des murailles
Ni un sentiment de hauteur
C’est qu’autour d’eux tout est bataille
Tout est canaille et noirceur
Alors ils rĂȘvent en regardant l’ouvrage
Ils rĂȘvent qu’on y rĂ©flĂ©chit davantage Ă  l’intĂ©rieur

(Puisque la belle qu’ils aiment a tous les droits)
C’est comme Fort Alamo
(Chanter n’est d’aucun secours)
Aucun secours
(En répétant leurs poÚmes mille fois)
Mille fois
(Ils tournent), ils tournent, (ils tournent autour)
Ils tournent
(Puisque la belle qu’ils aiment a tous les droits)
C’est comme Fort Alamo
(Chanter n’est d’aucun secours)
Aucun secours
(En répétant leurs poÚmes mille fois)
Mille fois
(Ils tournent), ils tournent, (ils tournent autour)
Ils tournent
(Ils tournent), ils tournent, (ils tournent autour)
C’est comme Fort Alamo
(Ils tournent), ils tournent, (ils tournent autour)
(Ils tournent), ils tournent, (ils tournent autour)
En répétant leurs poÚmes mille fois
(Ils tournent), ils tournent, (ils tournent autour)

 
Publié par 28741 2 4 6 le 13 novembre 2020, 06:59.
A l'Aube Revenant
Compositeurs : Francis Cabrel
Auteurs : Francis Cabrel
Chanteurs : Francis Cabrel

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000