Facebook

 

Paroles de la chanson «Et Nous Vraiment» par Boulevard Des Airs

J'essaye souvent de me rappeler du tout premier souvenir que j'ai avec Boulevard des Airs
Déjà, à quel moment commence BDA ?
Est-ce que c'est quand je vais voir Flo dans la cour du lycée Marie Curie pour lui proposer de monter un groupe de musique ?
Est-ce que c'est quand on répète pour la première fois ?
Quand on trouve le nom ? Quand on le voit écrit pour la première fois sur une affiche ?
Quand on monte sur scène pour la toute première fois ?
Ou est-ce que c'est même avant tout ça ?

Le premier souvenir, le tout premier
Je suis dans le local de répétition chez Flo et Jean-No
Derrière mon vieux piano
Avec Flo, on improvise
4 mains, lui dans les graves, moi dans les aigus
Et le souvenir très clair d'une sensation
Le souvenir d'une complicité musicale parfaite entre nous
Des arrêts, des silences et des reprises,
Exactement au même moment

Le souvenir très clair que ça nous fait mourir de rire,
Et plus tard, ce même sentiment et ces mêmes fous rires avec Jean-No,
Dans notre nouveau local de répétition, quand nous vivions tous ensemble
Lui à la batterie, moi derrière le piano
A jouer de plus en plus vite, de plus en plus fort,
De plus en plus mal aussi et alors ?
Mais rien en crescendo
Des chansons sont nées comme ça
C'est le cas de ce qu'on a appelé le remix de Paris Corbeille qu'on jouera pendant des années sur scène
Cette énergie que nous trouvions là à l'improviste entre la blague et l'envie
Dans un local exigu se transformait et explosait complètement sur scène
Nous étions fous de la scène
Nous trouvions ça fou d'être là
Nous devenions fous tout court
La scène comme exutoire
Plus tout à fait les mêmes et nous vraiment
Plus tout à fait les mêmes et nous vraiment

Le self de la cantine d'un ensemble scolaire
L'arrière d'une buvette
Un anniversaire
Les vestiaires dans le terrain de sport
Une salle des fêtes sans public
Une boîte de nuit à Buenos Aires
Un soir à 2876 mètres d'altitude
Des gens pieds nus à Tokyo
Un stade qui se vide à 5h du matin en Biélorussie
La vision depuis une montgolfière d'un champ qui se remplit de milliers de personnes
Un bar qui se soulève à Nouméa
Des lettres rouges sur un bâtiment parisien
Des milliers d'affiches, de pass, de bracelets, de visages, de sourires, de larmes, de mots, de mercis

 
Publié par 12678 1 3 5 le 27 novembre 2020, 15:48.
Loin des Yeux
Chanteurs : Boulevard Des Airs
Albums : Loin des Yeux

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000