Facebook

 

Paroles de la chanson «Climat» par Bernard Lavilliers

Le temps trépasse d'heure en heure
Sur le pendule du bonheur
Un ciel découpé au rasoir
Par la fenĂȘtre au grand bras noir
Par terre le soleil tombé
Tremble dans son immobilité
Une fille nue oubliée sur un lit
Pas mĂȘme dĂ©fait

Les meubles aux ventres pansus
M'accrochent de leurs bras velus
Tes fauteuils me font du charme
Ta cheminée va rendre l'ùme
Les tentures se ferment sur moi
Et puis se rouvrent sous mes pas
Le soleil vient d'Ă©clater

Comme une grenade en été
Sur le lit recouvert de tulle
Tes jambes d'amour et de raison
Sais-tu oĂč placer la virgule
Entre l'amour et l'occasion
Mais je sens l'appel des pavés
Monter vers moi comme un reflet
Laisse les ombres s'allonger
Et je redescends l'escalier

 
Publié par 66226 4 4 7 le 19 février 2021, 09:55.
Premiers Pas
Chanteurs : Bernard Lavilliers
Albums : Premiers Pas

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000