Facebook

 

Paroles de la chanson «Des VÎtres» par Fredericks, Goldman, Jones

De ce pays, de ces mots, des vîtres comme d’un drapeau
Je reviens

Vierges mondes, or et cristaux, femmes douces comme une autre peau
Coraux, parfums tropicaux, fiĂšvres de ces matins nouveaux
J’ai tout vu, tout pris, tout entendu, touchĂ© les glaces et goĂ»tĂ© les feux les plus chauds
Des mùtres et du temps j’ai su, comme le ciel est à l’oiseau
Je suis des vĂŽtres

De ces vents, de cette histoire, de ces gens de peu, de ces eaux
Libres enfants de communards, libres sangs baignĂ©s d’idĂ©aux
Plus j’étais loin, plus vous Ă©tiez beaux, comme on s’éloigne
Pour mieux voir un tableau
Dans ces errances exutoires, je vous croisais comme en Ă©cho
Je suis des vĂŽtres

Pas des pas des pas des pas des pas des
pages Ă  page Ă  page Ă  page Ă  page Ă 
Pas j’ai pas j’ai pas j’ai pas j’ai pas
les mots les mots les mots
J’ai pas les mots qu’il faut

J’étais parti pour me trouver
Je ne reviens que pour aimer

Pour aimer

 
Publié par 18181 2 3 6 le 24 février 2021, 07:37.
Rouge
Albums : Rouge

Voir la vidéo de «Des VÎtres»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000