Facebook

 

Paroles de la chanson «Le Fleuve» par Noir Désir

Quand la nuit s’étend, elle se laisse tomber au hasard
Elle env’loppe et elle sape les carcasses atroces
Et si tu peux te perdre du cÎté du fleuve
Il te calmera jusqu’à c’ que tu ne puisses plus respirer

Comme elle est belle la ville et ses lumiĂšres seulement pour les fous
Celui qui veut, il la découpe en tableaux
Là c’est l'heure ou le silence balance sur les eaux du fleuve
Le rythme des horloges qui pourrissent

Y’ a là-bas cette fille qui enfle son souffle et ses jupes
Ouvertes comme des corolles en suspens
Plus elle danse, plus elle flambe, et plus il l’aime, lui, comme il sent
Que no se puede, la Vida no vale Nada, no vale Nada.

 
Publié par 22997 2 3 6 le 10 mai 2021, 07:52.
Veuillez Rendre L'ñme À Qui Elle Appartient (1989)
Compositeurs : Noir DĂ©sir
Auteurs : Bertrand Cantat
Chanteurs : Bertrand Cantat

Voir la vidéo de «Le Fleuve»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000