Facebook

 

Paroles de la chanson «Le Coeur du Monde» par Bernard Lavilliers

J'entends le coeur du monde battre de plus en plus fort
Celui des multitudes
Et de la solitude
Je croise de plus en plus la haine, la peur, la mort
C'est presque une attitude,
Ça devient l'habitude

Quand nos amours
N'auront plus cours
Sous ce soleil Ă©norme
Alors viendra
Le compte Ă  rebours
Sur ces désirs brûlés
Sur ces désirs brûlés

La tĂȘte du dictateur, la tĂȘte du fusilleur
Toujours en embuscade,
Dans les rues de Bagdad
Si la démocratie peut tomber en dix heures
Si les banques surnagent,
Attendant le naufrage

Alors nos amours
N'auront plus cours
Sous ce soleil Ă©norme
Tu ne pourras plus
Faire demi-tour,
Enchaßné, enchaßné
Enchaßné, enchaßné

C'est juste aprĂšs la guerre on est dans l'entre deux
On attend la prochaine,
La derniĂšre, la certaine
La guerre Ă©conomique au fond, c’est pas sĂ©rieux
Faudra bien que ça saigne,
Des milliards, des centaines

Quand nos amours
N'auront plus cours
Sous ce soleil Ă©norme
Alors viendra
Le compte Ă  rebours
Sur ces désirs
Alors viendra
Le compte Ă  rebours
Sur ces désirs brûlés
Sur ces désirs brûlés
Brûlés
Brûlés

 
Publié par 16164 2 3 5 le 16 septembre 2021, 16:03.
Sous un soleil Ă©norme
Chanteurs : Bernard Lavilliers

Voir la vidéo de «Le Coeur du Monde»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000