Facebook

 

Paroles et traduction de la chanson «Le Soleil est Noir» par Tri Yann

Explications données par le groupe :
L'Amoco-Cadiz : le scoop énorme, un mois de voyeurisme touristique et de reportages à sensation.
Cet événement reste pourtant, au-delà de sa réalité immédiate, un avertissement supplémentaire, face aux excès d'une civilisation qui court autosatisfaite à une décadence qui l'impressionne d'autant moins qu'elle semble s'y habituer et en avoir pris son parti. Il est en effet évident que dix ans après le Torrey-Canyon, même l'expression "marée noire" n'a plus la même force suggestive et n'évoque plus la même horreur; les mots "vrais" perdent tout sens dès lors que la répétition des naufrages les rend presque routiniers. Simple relation d'un énorme fait-divers, le récit journalistique a, dans sa froideur technique, tout dit de ce qu'on a vite oublié, rien dit de ce qui pouvait rester : la signification de l'événement, dans des articles déjà jaunis qui emballaient au mois d'Août le poisson des vacanciers.
Antidote à l'oubli, nos ancêtres ont inventé légendes et mythologies. C'est ainsi que le souvenir des Invasions leur restait et nous est parvenu au travers de légendes où les ogres et les monstres symbolisent les envahisseurs avec une force autrement suggestive que dans les livres d'Histoire, désincarnés par leur sécheresse officielle. Dans leurs légendes, les anciens Celtes avaient souvent recours à l'ésotérisme, donnant ainsi à l'événement d'autant plus de force que son accessibilité exigeait une démarche volontaire, à l'inverse d'une information prédigérée qui ne rentre par une oreille que pour ressortir par l'autre. Dans la mythologie celtique, les énumérations, les répétitions, l'emploi de rimes à l'intérieur des vers, le choix des mots autant en fonction de leur musicalité que de leur sens, donnent aux récits épiques la force d'incantations.

_____________
Bel oiseau blanc du bout du monde,
Fils de deux muets, fils du Pays,
Rebelle semblant entre deux mondes,
Tire d'aile sanglant de quel pays ?

Feu noir sur trois abers,
Sang noir sur dix estuaires,

Sept îles et fer en pluie.

Battu de vent, flottant bastion,
Battu devant, flots, tourbillons,
Battu, battant sang pavillon,
Soleil levant, noir, sans rayons.

Noirs l'eau, le feu, la terre,
Noirs de feu les deux airs,

Le vent, la brume aussi.

Mer en brume soleil déforme,
Terre en brume vieillie diforme;
Doigts sont changeants en dix corneilles,
Poissons sanglants en dix orteils.

Pigeons de feu sur mer,
Poison de gueux sous mer,

Sept îles et fer en pluie.

Morte saison sans floraison,
Morte maison, sang, déraison;
Saisons perdues en oraisons,
Moissons perdues sans rébellion.

Feuillaison en hiver,
Fenaison en desert,

Grésil de fer en pluie.

Discours de feu, discours de veau,
Concours de peu, discours dévôts,
Secours de peu, futiles travaux,
Séjours de feu pour mille chevaux.

Noire langue des vipères,
Noire lande de colère,

Les vents, les hommes aussi.

Mil malloz ru, chant de l'épée,
Mille noires statues, noirs policiers,
Mille poings tendus, dix poings brisés,
Mille printemps dus pour mille années.

Cent mille hommes en colère,
Mille hommes sans la mer,

Sang, larmes et fer en pluie.

Mortes tribus sans héritiers
Portent tribut sang à payer.
Soleil fendu, bois condamnés,
Sol est venu, lois sont damnées.

Au temps que meurt la mer,
Autant se meurt la terre

Sous peur, sous fer en pluie.

Jour de demain, courage ardent.
Jour de Samain, coups, rage aux dents.
Seront les veaux perdant sang blanc,
Seront les loups perdant cents dents.

Rouge fin,
Rouge avers;
Rouge poings,
Rouge guerre.
Rouges mains,
Rouges serres;
Rouge festin,
Rouge chair,
Rouge vin,
Rouge bière,
Le feu, la mer aussi.

 
Publié par 55437 4 4 7 le 13 octobre 2021, 08:01.
Urba
Chanteurs : Tri Yann
Albums : Urba

Voir la vidéo de «Le Soleil est Noir»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000