Facebook

 

Paroles de la chanson «Libanais» par DA Uzi

T'façon y a pas d'BPM là, y a pas d'instru, hein
Moi, frappe comme j'veux
Wara, ah

Ils ont rien Ă  dire, moi, j'les Ă©couterai pas
La coupe, j'vais la gagner
CƓur noir, presque attachĂ©
Chaque matin, moi, j'fais pour l'argent
Ils sont cool, ils font les rageux
Fils de pute, on va t'casser les jambes
Maman pleure au bled, j'suis dans une cellule
J'veux six cent mille, c'est pas qu'des mots
T'es pas pareil, t'es qu'un peureux
Il est pas net, super démon

Eh, tout ces bouffons qui m'parlent de tir
C'est New-York ou Chicago
Clé d'bras dans leur grand-mÚre, on va t'rappeler la vie
Affronte la meute avant d'parler du bĂąton
Que des p'tits bergers d'merde
Au final, ils salissent mon endroit
J'ai rien Ă  prouver, Ă  part Ă  moi
J'ai bientÎt trente ans, toujours cramé, c'est l'Paris d'avant Bernard Lama
Libanais, seul, j'ai pris des risques
La cogite, le matin, les cochons qui courent sans Mondéo
Et les yeux fermes, j'avance et puis tout l'monde, j'Ă©vite
Je vis, j'ai vu, j'vous baise
J'me parle tout seul, je bois, le talent, votre rap, des pépettes
Les couilles serviront plus tard ou maintenant, décalage horaire

Trop d'truc en tĂȘte, des coupettes Ă  la dot, des CD aux concerts
L'avenir est noir, faut qu'on s'concerte
J'ai vraiment cru qu'ils Ă©taient ser' mais au final, ils faisaient semblant
Pour mon avenir, j'fais l'nécessaire
Donc faut coffrer des plaques et pas donner sa planque
On connaĂźt des turcs, on connaĂźt des serbes

Ah, ah
J'suis toujours surpris des gens
J'ai un destin privilégié
GrĂące Ă  Dieu, j'pourrai rendre maman fiĂšre aprĂšs toutes ces merdes et ces poisses
Si y a d'la place, faut qu'on s'glisse
La langue bien aigusée, j'ai brisé la glace
Les plans, c'est du gĂąteau, j'suis l'pĂątissier depuis l'Ă©poque
Parle pas d'bagarres, j'vais que t'mettre des claques
J'arrange les miens, toi, faudra qu'tu payes fort
Ceux qui sous estiment hier, oublie demain, prépare leur une belle civiÚre
Les lions sont dehors, phacochĂšre avec criniĂšre
Les hyĂšnes attendent leur sang dans un verre
Les loups sont dans l'noir, font la guerre Ă  des ours polaires
La forĂȘt est sale, ça s'fini au sol
Les images en tĂȘte, crois mes yeux, prends la moto, on brĂ»le tout, nique leur enquĂȘte
Libanais, j'veux plus encore, les billets
J'aime leur odeur quand titi sort de la banque
Quand titi sort de ton coffre
Le vote s'oublie pas, si tu veux je t'apprends
L'ambition, nourrit les rĂȘves, libanais, tout comme Ă  Rome
Vrai de vrai pour la vie

 
Publié par 43179 2 3 6 le 6 avril 2022 à 8h13.
Le chemin des braves
Chanteurs : DA Uzi

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000