Facebook

 

Paroles de la chanson «Sombre Dimanche» par Sanseverino

Sombre dimanche
Les bras tout chargés de fleurs
Je suis entrĂ©e dans notre chambre le cƓur las
Car je savais déjà que tu ne viendrais pas
Et j'ai chanté des mots d'amour et de douleur
Je suis restée toute seule
Et j'ai pleuré tout bas
En Ă©coutant hurler la plainte des frimas
Sombre dimanche

Je mourrai un dimanche oĂč j'aurai trop souffert
Alors tu reviendras, mais je serai partie
Les cierges brûleront comme un ardent espoir
Et pour toi, sans effort, mes yeux seront ouverts
N'aie pas peur, mon amour, s'ils ne peuvent te voir
Ils te diront que je t'aimais plus que ma vie
Sombre dimanche

Sombre dimanche

_______________
Sombre Dimanche (SzomorĂș VasĂĄrnap) est un morceau de jazz Ă©crit en 1933 par l'artiste hongrois RezsƑ Seress, en mĂ©moire des ĂȘtres dĂ©funts aimĂ©s du compositeur. Il sort en français en 1983 sous le titre Sombre Dimanche avec des paroles attribuĂ©e Ă  LĂĄszlĂł JĂĄvor, mais plus probablement avec celles de Jean MarĂšze et François-EugĂšne Gonda

 
Publié par 29396 2 4 6 le 26 avril 2022, 07:51.
Le Petit Bal Perdu
Compositeurs : RezsƑ Seress
Auteurs : Laszlo Javor
Adapteurs : Francis Carco, François-EugÚne Gonda
Chanteurs : Sanseverino

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000