Facebook

 

Paroles de la chanson ¬ęL'orage¬Ľ par Pierre Bachelet

Le vent peignait la mer en blanc
Les vagues dansaient en murmurant
Leur indéchiffrable message
Il y avait jusqu'au pieds des dunes
Comme un très long frisson d'écume
Qui venait caresser la plage
Tout était vrai

A l'Est les b√Ętiments blancs
Disparaissaient dans l'air br√Ľlant
Comme s'ils dansaient dans les mirages
Et cela faisait bien vingt ans
Que la terre , les bêtes et les gens
Attendaient que viennent l'orage
Le temps passait avec une lenteur extrême

Ils étaient étendus tous deux
Dans un endroit de sable creux
A quelques mètres du rivage
Lui avait les paupières baisées
Comme pour mieux s'abandonner
Quand elle caressait son visage
Tout était vrai

Le monde c'était leur bonheur
Leur peau br√Ľl√©e par la chaleur
L'amour qu'on fait sur une plage
Ils étaient tout à leur plaisir
De loin ils entendaient venir
Les premières gouttes de l'orage
Il la serra contre lui
Il leva le bras droit
Et un éclair les foudroya

 
Publié par 79960 4 4 7 le 18 mars 2023, 11:17.
Elle Est D'ailleurs
Chanteurs : Pierre Bachelet

Voir la vid√©o de ¬ęL'orage¬Ľ

Dire ¬ęmerci¬Ľ pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000