Facebook

 

Paroles de la chanson «Villa Noailles» par Bernard Lavilliers

La mer se pavane
Vers les Ăźles d'or
Que le vent s'enflamme
La Londe les Maures
Et les Ăźles d'or

Sur la ville plane
Un songe art déco
Le jardin est calme
Bunuel et Cocteau
Dali, Picasso

Hier des années 30
Hispano-Suiza
Hier des intrigantes
En Balanciaga

Peintre famélique
Aristo déchu
Colonie d'artiste
Sous le soleil cru

La mélancolie
Te chope au détour
Les Gymnopédies
Les rĂȘves d'amour

Un avion s'envole
Sur cet Ăąge d'or
Sur les années folles
Et sur l'eau qui dort
L'eau ne dort jamais

Je connais des villes
Des mers et des ports
Je connais les Ăźles
De San Salvador
De San Salvador

Hier des années 30
Des jardins anglais
Allongée, dolente
Celle qui t'aimait

Les sur-réalistes
Illusions perdues
La peau des artistes
Sous le soleil nu

La mélancolie
Te choppe au retour
Les Gymnopédies
Les rĂȘves d'amour

 
Publié par 92762 4 5 7 le 2 avril 2024 à 7h56.
Baron Samedi
Chanteurs : Bernard Lavilliers
Albums : Baron Samedi

Voir la vidéo de «Villa Noailles»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000