Facebook

 

Paroles et chansons de Christoph W. Glück

Christoph W. Glück
0 0

Biographie de Christoph W. Glück

Christoph Willibald Ritter von Gluck (né le 2 juillet 1714 à Erasbach, Bavière et décédé le 15 novembre 1787 à Vienne, Autriche) est un compositeur allemand.
Dès son plus jeune âge, il montre des dispositions pour la musique. À Kreibitz, il suit ses premières leçons de musique et apprend le violon. Son père préférant qu'il prenne sa succession ne l'encourage pas. Il apprend alors seul la guimbarde et vers 1730, il décide de quitter le foyer familial et parcourt le pays gagnant sa vie en chantant et en jouant de la guimbarde. Il entre au service du prince Lobkowitz en 1736. À Vienne, l'empereur Charles VI impose son goût pour l'opera seria italien, Gluck décide donc en 1736 de se rendre en Italie afin de se perfectionner dans ce domaine. Il fait ainsi jouer son premier opéra Artaserse (Artaxerxès) à Milan le 26 décembre 1741 et d'autres se succèderont. Il reste en Italie jusqu'en 1745 où il part pour Londres. À la fin de l'année 1746, il quitte l'Angleterre et retourne en Allemagne. Il se fait engager dans la troupe ambulante d'opéra italien des frères Mingotti. Vers la fin de l'année 1749, à Prague, il quitte la troupe des Mingotti pour se faire engager dans celle du nouveau directeur du théâtre de cette ville : J. B. Locatelli. À la fin de l'année 1752, il revient à Vienne et s'y installe définitivement. Le 24 septembre 1754, grâce à l'appui de son protecteur, est créé au château de Schlosshof son opéra-sérénade Le Cinesi (Les Chinoises). L'œuvre séduit l'empereur François Ier qui en ordonne la reprise l'année suivante au Burgtheater où elle connaît le succès. Ce succès marque la carrière du musicien. En 1764 il donne un opéra-comique, La Rencontre imprévue, puis deux ballets, et snsuite deux nouveaux opéras, Alceste (1767) et Paride ed Elena 1770. Il est également professeur de clavecin de l’archiduchesse d’Autriche Marie-Antoinette, future reine de France. En 1774, il arrive à Paris où il décide d'appliquer sa réforme à l'opéra français et, en 1774, donne Iphigénie en Aulide qui remporte un grand succès. Pourtant en 1779 la création de Echo et Narcisse se solde par un échec. il quitte alors définitivement la capitale française. Il meurt en 1787 à Vienne.

 
Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000