Facebook

 

Paroles de la chanson «Viens» par Sinik

Viens

SINIK vous invite à faire un petit tour aux Ulis, à quitter votre bon fauteuil pour voir la vie, la vrai vie qu'on ne vous montrera jamais à la télévision de peur que vous ne réalisiez que la France n'est pas si éloignée des pays du tiers monde en allant à 20 km de Paris

J'ai eu mal quand on m'a dit que mon ami Ă©tait Ă  terre,

Quand j'ai appris qu'il était mort d'une hémorragie interne ;

J'ai souffert quand les kondés m'ont tabassé,

Devant le rire de l'inspecteur quand les pompiers m'ont ramassé ;

J'ai rigolé avec un peu de chichon dans le crùne,

J'Ă©cris les pages de ma vie, mets-moi un petit peu de son dans le casque...

J'ai regrettĂ© d'ĂȘtre celui qui portait l'arme,

D'avoir laissé toute une famille au bord des larmes,

J'ai maudit ma fiertĂ© d'Ulyssien celle qui m'empĂȘche de dire Ă  ma mĂšre

Que sans elle je ne suis rien !

J'ai trafiquĂ© pour ĂȘtre beau et faire des sous parce que les sapes de la croix rouge ne correspondent pas Ă  mes goĂ»ts,

J'ai compris que la musique était mon truc que ça prendrait plus de temps vu que je ne donnerai pas mon uc !

J'ai appris que la liberté ne se vend pas,

Mais qu'elle vaut chĂšre lorsque le juge s'en empare !

J'ai réalisé combien mes potes valaient chers

Que l'amitié ne se prend pas à la légÚre frÚre,

J'ai grandi l'esprit en décalage,

La drogue n'a rien de douce quand te scotche au carrelage

J'ai travaillé mes rimes durement si tu savais

Pour qu'on me dise que mon pe-ra il tue sa mĂšre ! !

J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps comme un gosse

Devant la tombe en marbre de mon soce !

Viens ! ! ! Viens ! ! ! ! Je te ramĂšne dans un monde oĂč la violence se rĂ©pand oĂč seules les bombes se rĂ©pondent,

Viens ! ! ! J'habite dans un tier-quar tout pourri on voit des cars de CRS mais pas des cars de touristes

Viens ! ! ! Viens ! ! ! ! On a la rage toute l'année format A4 pour écrire OCB Slim pour planer

Viens ! ! ! Tu verras bien qu'on s'entretue tu comprendras pourquoi les caméras ne rentrent plus ! ! !

J'ai kiffé quand on m'a dit ton pe-ra est crédible,

J'ai eu peur quand le docteur m'a dit ton Ă©tat est critique,

J'ai connu ces moments de galĂšre oĂč ça va mal quand le frigo te fait penser au Sahara !

J'ai pionsé sur des bancs de garde à vue,

J'ai fumé sur un nuage et l'allumage me catapulte.

J'ai esquivĂ© les enquĂȘtes et les crochets,

J'ai perdu mes procÚs mais je conserve mes trophées.

J'ai nagé dans une mer de whisky j'ai conservé ma dignité évitant de faire le miskin !

J'ai rappĂ© tristement parce que nos vies en sont de mĂȘme,

J'ai banit vos chanson de merde !

J'ai chassé les vautours de mon esprit parce que les jeunes ont des teaux-cou

J'ai dĂ» m'inscrire Ă  l'escrime.

J'ai roulé ma bosse au crépuscule

J'ai purgé toutes mes peines derriÚre une barre de muscu !

Refrain

J'ai démoli mon avenir, tout seul, à coup de délits stupides

J'ai fait couler mon navire en douceur.

J'ai apprécié qu'on me relÚve quand je tombe,

J'ai accepté en grandissant qu'on me reprenne quand je me trompe.

J'ai traßné toute la nuit, jusqu'à l'aube,

J'ai espéré ne pas compter sur les arnaques ou les alloc...

J'ai encaissé quand le pÚre de la victime m'a dit

" Petit con tu mérites la prison à vie "

J'ai soufflé les bougies et l'alcootest

J'ai dit au revoir Ă  mon permis et je me suis mis Ă  la contrex

J'ai chanté ma déprime ! ! ! ! ! !

Refrain

 
Publié par 15027 5 5 7 le 30 octobre 2006, 09:27.
La Main Sur Le Coeur (2005)
Chanteurs : Sinik

Voir la vidéo de «Viens»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000