Facebook

 

Paroles de la chanson «Les Voisines» par Renan Luce

Les Voisines ()

Renan Luce explique c'est moment vecu dans son adolescence
En y ajoutant quelques touchent d'invention.

'Les voisines', est l'histoire d'un voyeur qui regarde sa voisine par la fenĂȘtre, il commence a s'enervĂ© contre les stores vĂ©niciens, le chauffage central ou encore le seche-linge qui l'empĂȘche de voir les sous-vĂȘtements de sa voisine. La construction de la maison de retraite entre eux deux le "crucifie".
(un grand merci Ă  Lorenzo33 pour son aide ;-D )

Son genre musical est assez inspiré par les chanteurs francophones
Dont Brassens, Raphaël, Benabar...

J'ai toujours préféré aux voisins les voisines
Repenti
Dont les ombres chinoises ondulent sur les volets

Je me suis inventé un amour pantomime

OĂč glissent en or et noir tes bas sur tes mollets

De ma fenĂȘtre en face

J'caresse le plexiglas

J'maudis les techniciens

Dont les stores vénitiens

DĂ©coupent en tranches

La moindre pervenche

Déshabillée

J'ai toujours préféré aux voisins les voisines

J'ai toujours préféré aux voisins les voisines

J'ai toujours préféré aux voisins les voisines

Qui sĂšchent leurs dentelles au vent sur les balcons

C'est un peu toi qui danse quand danse la mousseline

Invité au grand bal de tes slips en coton

De ma fenĂȘtre en face

J'caresse le plexiglas

Je maudis les méninges

Inventeurs du sĂšche-linge

Plus de lĂšche-vitrine

A ces cache-poitrines

Que tu séchais

J'ai toujours préféré aux voisins les voisines

J'ai toujours préféré aux voisins les voisines

J'ai toujours préféré aux voisins les voisines

Qui vident leurs armoires en quĂȘte d'une dĂ©cision

Dans une heure environ, tu choisiras le jean

Tu l'enfil'ras bien sûr dans mon champ de vision

De ma fenĂȘtre en face

J'caresse le plexiglas

Concurrence déloyale

De ton chauffage central

Une buée dense

Interrompt ma transe

Puis des Ă©pais rideaux

Et c'est la goutte d'eau

Un raval'ment d'façade

Me cache ta palissade

Une maison de retraite

Construite devant ma f'nĂȘtre

Sur un fil par centaines

SĂšchent d'immenses gaines

J'ai toujours préféré aux voisins les voisines

J'ai toujours préféré aux voisins les voisines

J'ai toujours préféré aux voisins les voisines

J'ai toujours préféré aux voisins les voisines

J'ai toujours préféré aux voisins les voisines

J'ai toujours préféré aux voisins les voisines

 
Publié par 8211 3 3 7 le 15 avril 2007 à 0h45.
Repenti (2006)
Chanteurs : Renan Luce
Albums : Repenti

Voir la vidéo de «Les Voisines»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

MuSiOlette Il y a 17 an(s) 5 mois Ă  16:54
9104 3 4 7 MuSiOlette J'adore cette chanson ! ! ! <3
Rose Hybride* Il y a 17 an(s) 4 mois Ă  20:45
8083 3 3 6 Rose Hybride* La lettre & Je suis une feuille sont les meilleures malgré que j'aime beaucoup celle la =)
lorenzo33 Il y a 17 an(s) 3 mois Ă  00:45
5463 2 2 6 lorenzo33 chanson trÚs sympathique à écouter, comme d'hab avec les paroles à cÎté

pour info, Renan Luce a fait la premiere partie de Bénabar et un concert éclair aux francos l'année derniere :-D
lorenzo33 Il y a 17 an(s) 3 mois Ă  12:42
5463 2 2 6 lorenzo33 jt'avais dit de prouver ce que tu dis en ajoutant les extraits de la chanson (on me repete à longueur d'année de prouver ce que je dis blablabla :-D )
bon je passe pour cette fois =P
Je suis une Mouette Il y a 16 an(s) 7 mois Ă  22:56
16784 4 5 7 Je suis une Mouette Site web j'adore le clip et la reference Ă  "fenetre sur cour" ! du beau travail Renan!
CaractĂšres restants : 1000