Facebook

 

Paroles de la chanson «V.I.T.R.I.O.L» par Eths

V.I.T.R.I.O.L ()

Je n'ai pas encore d'explication donc j'essaierai de la faire plus tard

Tes cris se hachent, ta vie se gĂąche Ă  sucer l'ennemi.

J'ai peur de tomber pour ne plus jamais me relever.

J'ai peur de toujours te haïr et ma vie passe, je n'ai pas guérie.

Tu vois, je me lasse.

Fatiguée de t'entendre me dire comment vivre.

Fatiguées de porter ces sacs vides.

Fatiguée d'écouter parler ces gens qui s'ennuient.

Fatiguée d'écouter ces gens qui envient.

Fatiguée d'écouter ces gens, je devrais m'allonger.

J'ai peur de dormir et ne plus jamais me réveiller.

J'ai peur de chaque soir, devoir encore y croire.

Des pleurs de panique, visage poncé.

Terreur en heure creuse, chaque jour me semble un peu plus court.

Chaque minute inutile, chaque jour me coulé plus profond qu'il me soûle.

Je n'ai plus le temps.

Ruine et couds nos coeurs déchirés, mutilés par tes soins.

Je n'aurais jamais, jamais pensé t'abßmer, renoncer.

J'abandonne, mes bras lĂąchent de te voir tellement vrai, tellement toi.

PrĂȘte Ă  tout perdre pour garder ta chimĂšre, son fantĂŽme.

Je me hais, je me suis trompée.

J'irais trouver ma force dans la haine que tu allaites.

Coller mes mains sur ton coeur de rancoeur.

En extraire l'Ăącre suicide.

Serrer mes poings sur ton coeur de rancoeur.

En vider l'Ăąpre liquide d'humeur.

Défigurée d'acrimonie facile, te voilà laide de vivre.

Affamée de souhaits, trop d'appétits.

D'excitation hostile, te voilà raide, avide, affalée.

Trop d'appétits ma fille, je pourrais bien finir par te faire vomir.

Encore combien d'années, combien de temps.

Rien ne sera plus jamais comme avant.

Combien de fois au fond de toi, combien de fois.

Ta vérité ma détestée.

Rien ne sera plus comme avant.

 
Publié par 5251 2 2 4 le 10 novembre 2007, 12:18.
TĂ©ratologie
Chanteurs : Eths

Voir la vidéo de «V.I.T.R.I.O.L»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Deadly Il y a 11 an(s) 5 mois Ă  13:29
5512 2 2 7 Deadly Les alchimistes possĂ©daient une dĂ©finition onirique du vitriol, (peut-ĂȘtre parce qu'ils n'y rattachaient pas le sens chimique thermo-dynamique de l'acide sulfurique, "simple" composĂ© chimique ?): le terme donnera le fameux acronyme de Visita Interiora Terrae Rectificandoque Invenies Occultum Lapidem qui signifie Visite l'intĂ©rieur de la terre et en rectifiant tu trouveras la pierre cachĂ©e. Cette phrase est encore utilisĂ©e de nos jours dans les rituels symboliques de certaines sociĂ©tĂ©s initiatiques comme la Franc-Maçonneries.
puppet93 Il y a 11 an(s) 5 mois Ă  20:36
6963 2 4 7 puppet93 V.i.t.r.i.o.l est en effet, comme l'a dit Melja ;) ".une invitation Ă  chercher au plus profond de soi-mĂȘme, pour se structurer une sorte de personnalitĂ© nouvelle"
V.I.T.R.I.O.L est Ă  prendre dans ce sens-lĂ .
Car en fait, j'ai la sinistre impression que c'est une fille qui se hait. (je me hais, je me suis trompée).
Elle est haineuse, ( j'irai trouver la force dans la haine que tu allaites) elle a de la rancoeur, (coeur de rancoeur) elle a de l'amertume qui s'exprime par des paroles blessantes (définition d'acrimonie), elle est inamical et agressive. (excitation hostile).
Mais elle n'arrive pas Ă  se contrĂŽler, elle ne supporte plus d'ĂȘtre comme ça, elle a du mal Ă  faire face devant la rĂ©alitĂ©, c'est-Ă -dire voir sa vraie nature. (J?abandonne, mes bras lĂąchent de te voir tellement vrai, tellement toi_Ta vĂ©ritĂ© ma dĂ©testĂ©e._Ăąpre : piquante, irritante).

"Je n?aurais jamais, jamais pensé t?abßmer, renoncer..."
"PrĂȘte Ă  tout perdre pour garder ta chimĂšre, son...
puppet93 Il y a 11 an(s) 4 mois Ă  17:21
6963 2 4 7 puppet93 "Des pleurs de panique, visage poncé."

Enfin, pour finir!
"Fatiguée de t?entendre me dire comment vivre."
Elle parle Ă  elle-mĂȘme. Comme si elle avait deux personnalitĂ©s.
Qui pourrait se confirmer avec "Coller mes mains sur ton c?ur de ranc?ur.
Serrer mes poings sur ton c?ur de ranc?ur. "
Elle est en perpĂ©tuel confilt entre ce qu'elle est et ce qu'elle devrait ĂȘtre.
Fatiguées de porter ces sacs vides.
Fatiguée d?écouter parler ces gens qui s?ennuient.]
Fatiguée d?écouter ces gens qui envient.]
Fatiguée d?écouter ces gens, je devrais m?allonger.
Elle en a assez des autres. Elle est beaucoup trop préoccupée par ses problÚmes.


Pour conclure " rien ne sera plus comme avant". et
"Tes cris se hachent, ta vie se gĂąche Ă  sucer l?ennemi. "
Elle peut toujours crier, tant qu'elle ne change pas, elle sera toujours comme elle est.

J'espÚre que vous avez compris mon interprétation je l'ai trouvée sur un forum
dscXvicious Il y a 11 an(s) 1 mois Ă  22:55
8042 3 3 5 dscXvicious Site web ma préférée de Tératologie ^^

Au concert, juste avant de commencer cette chanson, Candice nous a dit "je remercie tout les connards grace a qui j'ai Ă©crit cette chanson..."
CaractĂšres restants : 1000