Facebook

 

Paroles de la chanson «Noces A Grenelle» par Abd Al Malik

Noces A Grenelle (Noces A Grenelle)

Cette chanson, malgrĂ© ce qu'on pourrait croire, n'est pas adressĂ©e Ă  une femme, mais Ă  notre planĂšte, celle que nous bousillons. Car c'est la mĂȘme chose. D'aprĂšs Abd Al Malik, on rompt avec la planĂšte en la polluant et en ayant aucun respect de ce qui nous entoure. Puis il parle de chance... si la planĂšte n'est pas encore devenue dĂ©sertique et hostile;

Pourquoi tout n'a-t-il pas encore disparu ?

C'est peut-ĂȘtre parce que si on accepte maintenant de se dĂ©mener pour ne plus la pourrir on arrivera Ă  la sauver, et nous sauver avec !

Peut-ĂȘtre pour nous laisser une chance...

Pourquoi tout n'a-t-il pas encore disparu ? Peut ĂȘtre pour nous laisser une chance, peut ĂȘtre pour nous laisser une derniĂšre de n'pas nous dire nous aurions du ou nous aurions pu. Lorsqu'il sera trop tard...

On a rompu sans savoir pourquoi, sans savoir pour moi. Je n'sais toujours pas pour toi mais j'ai fini par comprendre. On comprend quand c'est fini. N'est-ce pas ici pourtant qu'avait Ă©lue domicile la vie ? N'Ă©tions nous pas ? J'Ă©tais supposĂ©, censĂ© prendre soin de toi, du toit que tu as Ă©tĂ© dans cette vie oĂč je n'ai vu que moi.

Pourquoi tout n'a-t-il pas encore disparu ? Peut ĂȘtre pour nous laisser une chance, peut ĂȘtre pour nous laisser une derniĂšre de n'pas nous dire nous aurions du ou nous aurions pu. Lorsqu'il sera trop tard. .

On a tenu aussi longtemps qu'on a pu, toi et moi, sans savoir pourquoi, je parle pour moi. Tu as toujours su pour toi mais j'ai fini par comprendre. On comprend toujours quand c'est fini. N'Ă©tions nous pas pourtant fait l'un pour l'autre ? Nous Ă©tions supposĂ©s ĂȘtre fait l'un par l'autre du nous sommes. Par Ă©goĂŻsme j'ai dit "je suis".

Pourquoi tout n'a-t-il pas encore disparu ? Peut ĂȘtre pour nous laisser une chance, peut ĂȘtre pour nous laisser une derniĂšre de n'pas nous dire nous aurions du ou nous aurions pu. Lorsqu'il sera trop tard. .

On s'est battu pour je n'sais quoi sans voir qu'au fond j'n'étais victime que de moi mais j'ai fini par comprendre. On comprends toujours quand c'est fini. N'étais-ce pas ici qu'avaient fleuri ces coeurs ? N'est-ce pas ici que nos ùmes devinrent soeurs ? Pourquoi ai-je lùché ta main et pris celle de la folie ?

 
Publié par 11680 4 4 7 le 22 novembre 2008, 11:01.
Dante (2008)
Chanteurs : Abd Al Malik
Albums : Dante

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Xomar57 Il y a 10 an(s) 5 mois Ă  16:49
5244 2 2 4 Xomar57 j'aime cette chanson, c'est un truc de malade ! <3
Akura Il y a 10 an(s) 5 mois Ă  17:56
11680 4 4 7 Akura Ah oui ça c'est du lourg :-)
CaractĂšres restants : 1000