Facebook

 

Paroles de la chanson «Regardez-les» par Tryo

Regardez-les (Regardez-les)

Cette chanson est une critique virulente contre les hommes politiques, contre leur statut d'immunités dans la société, le jeu qu'ils jouent pour le peuple, pour ceux qui les élisent, et ceux, aprÚs tout, qui les font vivre. Ils se jouent de nous, ils sont au-dessus de tout, mais sans nous, ils ne sont rien.
Tryo nous dit de regarder ces gens là, qui s'entretuent dans l'arÚne de la politique, dans leurs petites guerres ridicules ; qui sont pires que tous les truands, car eux font le mal et le vice en toute légalité et sous une couverture de bienséance. Alors regardons-les et marrons-nous. Ils n'inspirent que la pitié, et l'amertume de voir que ce monde ne fait rien contre, et les laisse librement agir dans leur infùmités.
Alors qu'aprÚs tout, il n'y a que leur image, ce que la société fait passer d'eux. Ils ne sont pas mieux que vous et moi.

Regardez-les se disputer
Regardez-les se disputer
Leur place à l'Elysée !
Leur place à l'Elysée !
Regardez-les se faire emprisonner
Regardez-les se faire emprisonner
Au lieu de nous gouverner !
Au lieu de nous gouverner !
Regardez-les se dénoncer,
Regardez-les se dénoncer,
Cracher sur leurs alliés !
Cracher sur leurs alliés !
Regardez-les ; Ayez pitié,
Regardez-les ; Ayez pitié,
Car les hommes politiques sont Ă  chier...
Car les hommes politiques sont Ă  chier...

Si je viens te parler en Raggamuffin,
Si je viens te parler en Raggamuffin,
C'est pas pour imposer de nouvelles doctrines ;
C'est pas pour imposer de nouvelles doctrines ;
MĂȘme si infimes sont les lois qui t'oppriment,
MĂȘme si infimes sont les lois qui t'oppriment,
Y aura toujours un pourri pour t'enfoncer dans l'abĂźme.
Y aura toujours un pourri pour t'enfoncer dans l'abĂźme.
Abßmés sont les peuples de cette terre si fragile,
Abßmés sont les peuples de cette terre si fragile,
En argile sont les enfants qui subissent la famine ;
En argile sont les enfants qui subissent la famine ;
Tristes ! Sont les parents qui voient que l'or et l'argent
Tristes ! Sont les parents qui voient que l'or et l'argent
Est un met savouré par quelques poignées de truands.
Est un met savouré par quelques poignées de truands.

Regardez-les se flinguer
Regardez-les se flinguer
Pour contrĂŽler leurs quartiers !
Pour contrĂŽler leurs quartiers !
Regardez-les amasser les billets,
Regardez-les amasser les billets,
Grùce aux drogues qu'on n'veut pas légaliser !
Grùce aux drogues qu'on n'veut pas légaliser !
Regardez, hé ! Leur BMW
Regardez, hé ! Leur BMW
Payée avec la derniÚre OD !
Payée avec la derniÚre OD !
Regardez-les se faire mousser,
Regardez-les se faire mousser,
Bien maquillés quand ils passent à la télé !
Bien maquillés quand ils passent à la télé !

Si le Muffinragga revient une deuxiĂšme fois
Si le Muffinragga revient une deuxiĂšme fois
C'est juste pour t'expliquer ce qu'est la mafia ;
C'est juste pour t'expliquer ce qu'est la mafia ;
C'est une petite poignée d'états dans l'état
C'est une petite poignée d'états dans l'état
Qui contournent sans difficulté les 3/4 des lois.
Qui contournent sans difficulté les 3/4 des lois.
HĂ©, toi le p'tit rasta qui bosse comme un rat,
HĂ©, toi le p'tit rasta qui bosse comme un rat,
Rien qu'en payant ton loyer tu les enrichis déjà.
Rien qu'en payant ton loyer tu les enrichis déjà.
Triste ! Promiscuité entre mafia et état ;
Triste ! Promiscuité entre mafia et état ;
Dure réalité de voir que ça ne change pas...
Dure réalité de voir que ça ne change pas...

(pont)
(pont)

Regardez-vous, et comprenez
Regardez-vous, et comprenez
Qu'c'est grĂące Ă  vous qu'ils peuvent manger !
Qu'c'est grĂące Ă  vous qu'ils peuvent manger !
Regardez nous, et rigolez,
Regardez nous, et rigolez,
Car c'est ensemble qu'on va s'envoler !
Car c'est ensemble qu'on va s'envoler !
Regardez tout, et profitez,
Regardez tout, et profitez,
Des amis, de la vie et des années !
Des amis, de la vie et des années !
Et laissons ces fous s'exterminer ;
Et laissons ces fous s'exterminer ;
Buvons un coup à leur vanité !
Buvons un coup à leur vanité !

Si le Muffinragga revient une derniĂšre fois,
Si le Muffinragga revient une derniĂšre fois,
C'est juste pour Ă©nerver ceux qu'aiment pas cette chanson lĂ  ;
C'est juste pour Ă©nerver ceux qu'aiment pas cette chanson lĂ  ;
Y a que la vérité qui blesse, toute la populace sait ça ;
Y a que la vérité qui blesse, toute la populace sait ça ;
T'as plus qu'à serrer les fesses, Ganja Poué t'expliquera,
T'as plus qu'à serrer les fesses, Ganja Poué t'expliquera,
T'expliqueras qu't'es pas mieux que moi, qu'un d'ces paumés des cités
T'expliqueras qu't'es pas mieux que moi, qu'un d'ces paumés des cités
Qui arrachent le sac d'une vielle dame pour aller se fixer ;
Qui arrachent le sac d'une vielle dame pour aller se fixer ;
T'expliqueras qu't'es pas mieux que moi, qu'un d'ces paumés des cités
T'expliqueras qu't'es pas mieux que moi, qu'un d'ces paumés des cités
Qui arrachent le sac d'une vielle dame pour aller se fixer...
Qui arrachent le sac d'une vielle dame pour aller se fixer...

 
Publié par 13000 4 5 7 le 13 janvier 2009, 18:13.
Mamagubida (1998)
Chanteurs : Tryo
Albums : Mamagubida

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000