Facebook

 

Paroles de la chanson «Vertige De L'amour» par Alain Bashung

J’ai crevĂ© l’oreiller, j’ai du rĂȘver trop fort
Ça m'prend les jours fĂ©riĂ©s
Quand Gisùle clap’ dehors
J’aurais pas dĂ» ouvrir
À la rouquine CarmĂ©lite
La mùre sup’ m’a vu v’nir
Dieu avait mis un kilt
Y a du y avoir des fuites
Vertige de l’amour...

Mes circuits sont niqués
D’puis y’a un truc qui fait masse
L’courant peut plus passer
Non mais t’as vu c’qui passe
J’veux l’feuill’ton à la place
Vertige de l’amour...

Tu t’chop’ des suĂ©es Ă  Saigon
J’m’écris des cartes postales du front
Si ça continue, j’vais m’dĂ©couper
Suivant les points, les pointillés yeah

Vertige de l’amour
DĂ©sir fou que rien ne chasse
L’cƓur transi reste sourd
Aux cris du marchand d’glaces
Non mais t’as vu c’qui s’passe
J’veux l’feuill'ton à la place
Vertige de l’amour...

Mon lĂ©gionnaire attend qu’on l’shunte
Et la tranchĂ©e vient d’ĂȘtr' repeinte, Ă©coute
Si ça continue j’vais m’dĂ©couper
Suivant les points, les pointillés yeah

Vertige de l’amour, j’ai du rĂȘver trop fort
Ça m'prend les jours fĂ©riĂ©s
Quand Gisùle clap’ dehors
J’ai crevĂ© l’oreiller, j’ai du rĂȘver trop fort
Ça m'prend les jours fĂ©riĂ©s
Quand Gisùle clap’ dehors
J’ai crevĂ© l’oreiller

 
Publié par 21328 4 5 7 le 5 septembre 2011, 13:53.
Climax

Voir la vidéo de «Vertige De L'amour»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000