Facebook

 

Paroles de la chanson «C'était L'hiver» par Francis Cabrel

Elle disait... "j'ai dĂ©jĂ  trop marchĂ©, mon cƓur est dĂ©jĂ  trop lourd de secrets, trop lourd de peine"
Elle disait... "je ne continue plus, ce qui m'attends je l'ai déjà vécu, c'est plus la peine"

Elle disait... Que vivre Ă©tait cruel
Elle ne croyait plus au soleil
Ni aux silences des Ă©glises
MĂȘme mes sourires lui faisaient peur
C'Ă©tait l'hiver dans le fond de son cƓur

Elle disait... Que vivre Ă©tait cruel
Elle ne croyait plus au soleil
Ni aux silences des Ă©glises
MĂȘme mes sourires lui faisaient peur
C'Ă©tait l'hiver dans le fond de son cƓur

Le vent n'a jamais été plus froid
La pluie plus violente que ce soir-lĂ 
Le soir des ses vingt ans
Le soir oĂč elle a Ă©teint le feu
DerriÚre la façade de ses yeux
Dans un Ă©clair blanc

Elle a sûrement rejoint le ciel
Elle brille à cÎté du soleil
Comme les nouvelles Ă©glises
Mais si depuis ce soir-lĂ  je pleure
C'est qu'il fait froid dans le fond de mon cƓur

Elle a sûrement rejoint le ciel
Elle brille à cÎté du soleil
Comme les nouvelles Ă©glises
Mais si depuis ce soir-lĂ  je pleure
C'est qu'il fait froid dans le fond de mon cƓur...

________
Chanson qui parle du suicide d'une jeune femme, peut-ĂȘtre qu'il s'agissait d'une amie proche ou pas du chanteur.
Dans tous les cas, cette chanson est malheureusement d'un réalisme, des jeunes adultes perdus et n'ayant plus d'espoir en leur avenir existent vraiment.
La poésie de ce texte, nous rappelle qu'il faut garder espoir, et vivre ce qu'on a envie de vivre...

 
Publié par 8813 3 3 7 le 9 mars 2014, 15:46.
Les Chemins De Traverse (1979)
Chanteurs : Francis Cabrel

Voir la vidéo de «C'était L'hiver»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000