Facebook

 

Paroles de la chanson «Le Chagrin» par Christophe Willem

(ouh ouh)...(ouh ouh)

Si l'on devait décrire le chagrin,
On dirait qu'ce n'est rien...
Ce n'est pas la défaite, le chagrin.
Ce n'est pas le destin...

C'est chaud, c'est le cƓur gros, ça brĂ»le dans un coin.
C'est l'enfance qui nous tombe des mains...

Quand on aura cent ans,
Le moindre chagrin ne serait caresses.
Encore brĂ»lant, encore emmĂȘlĂ© de quelques jeunesses.
Et salé comme le vent...

(ouh ouh ouh ouh ouh ouh, ouh ouh ouh ouh)

Si l'on devait décrire le chagrin,
On dirait qu'c'Ă©tait bien...
Ce n'est pas le naufrage, le chagrin.
C'est l'averse en chemin...

C'est doux, à nos genoux, ça creuse nos reins.
Ça rĂ©veille en larmes nos matins...

Mais quand on aura cent ans,
Le moindre chagrin nous ferait tendresse.
Encore tremblant, encore invoqué par quelques jeunesses,
Comme un sanglot ancien...

Je vais et je viens...
Comme si de rien
Sans toi, pourtant...
Perdu en chemin.
De nous il ne reste rien,
Rien qu'un drĂŽle de chagrin...

(Pause instrumentale)...

Mais quand on aura cent ans,
Le moindre chagrin ne sera caresse.
Encore brĂ»lant, encore emmĂȘlĂ© de quelques jeunesses...
On aura cent ans,
Le moindre chagrin nous fera tendresse.
Encore tremblant, encore envoûté par quelques jeunesses
Comme un sanglot ancien...

(ouh ouh...)

 
Publié par 5300 2 2 5 le 21 septembre 2014, 01:57.
Le Chagrin
Chanteurs : Christophe Willem
Auteurs : Carla Bruni
Albums : ParaĂźt-il

Voir la vidéo de «Le Chagrin»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000