Facebook

 

Paroles de la chanson «L'hÎtel Particulier» par Serge Gainsbourg

Au cinquante-six, sept, huit, peu importe
De la rue X, si vous frappez Ă  la porte
D'abord un coup, puis trois autres, on vous laisse entrer
Seul et parfois mĂȘme accompagnĂ©.
Une servante, sans vous dire un mot, vous précÚde
Des escaliers, des couloirs sans fin se succĂšdent
Décorés de bronzes baroques, d'anges dorés,
D'aphrodites et de Salomés.
S'il est libre, dites que vous voulez le quarante-quatre
C'est la chambre qu'ils appellent ici de Cléopùtre
Dont les colonnes du lit de style rococo
Sont des nĂšgres portant des flambeaux.
Entre ces esclaves nus taillés dans l'ébÚne
Qui seront les témoins muets de cette scÚne
Tandis que là-haut un miroir nous réfléchit,
Lentement j'enlace Melody

 
Publié par 3936 1 3 5 le 27 mars 2015, 06:02.
Histoire de Melody Nelson
Chanteurs : Serge Gainsbourg

Voir la vidéo de «L'hÎtel Particulier»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000