Facebook

 

Poésie Les Deux Petits Glaçons, écrite par Maurice Carême

Maurice Carême
Albums :

Poésie : Les Deux Petits Glaçons

C'était deux petits glaçons
Qui se croyaient des oursons.
Et, sans crainte, ils décidèrent
De s'en aller sur la mer
De s'en aller en canot
Du pôle jusqu'au Congo.
Mais le second jour déjà
Ils avaient perdu leurs bras
Le troisième jour, à l'aube
Ils avaient perdu leur robe
Puis ils perdirent leurs pieds.
Pourtant bien emmitouflés,
Le soleil, leur faisant fête,
Leur ôta aussi la tête.
Ils étaient presque sans corps
Lorsqu'un grand vent de tempête
Les repoussa vers le Nord.
Ils retrouvèrent leur corps
Puis leurs pieds, leurs bras, leur robe
Si bien qu'un beau jour, à l'aube,
On revit à l'horizon
Voguer deux petits glaçons tremblants
Qui se croyaient des ours blancs.

 
Publié par 8845 1 2 5 le 20 août 2020, 11:19.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000