Facebook

 

Poésie Le sorcier, écrite par Maurice Carême

Maurice Carême
Albums :

Poésie : Le sorcier

S’il prend un oignon sur la table,
Le voilà changé en boa ;

Le boa, dès qu’il l’a touché,
Devient un bouc endimanché ;

Le bouc, un coq de basse-cour,
Qui chante tout le long du jour ;

Le coq, un petit éléphant ;
Cet éléphant, un ver luisant ;

Ce ver luisant, un chien arabe ;
Ce chien, un oignon sur la table.

Et tout est à recommencer.
Triste métier d’être sorcier

 
Publié par 9015 1 2 5 le 20 août 2020, 12:36.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000