Facebook

 

Paroles de la chanson «Beethoven» par Michel Sardou

Au delĂ  du monde,
Que quelqu'un réponde,
Martyre et guerriĂšre,
Violence ordinaire,
Palais d'allégeance,
Marché d'indulgence,
Parmi tant de voix,
Le silence est roi,
Silence de la mer,
Des nuits, d'un désert,
Nos cris, nos combats,
Qui les entendra ?

Le monde est sourd
Comme Beethoven,
Sourd Ă  l'amour,
Hurlant sa haine,
Hymne Ă  la joie
Et requiem,
Chacun pour soi
Et Dieu quand mĂȘme.

Chef-d'oeuvre en poussiĂšre,
Splendeur et misĂšre,
Fragile et immense,
Orgueil, impuissance,
Mensonge et mystĂšre,
Vengeance et colĂšre,
Dans la nuit des temps,
Personne ne s'entend.

Le monde est sourd
Comme Beethoven,
Sourd Ă  l'amour,
Hurlant sa haine,
De Walkyrie
En wagnérienne,
Tant de génie
Et Dieu quand mĂȘme.

Et la vie passe en chantant,
Harmonie, contretemps,
Le monde est un infini poĂšme.

Le monde est sourd
Comme Beethoven,
Sourd Ă  l'amour,
Hurlant sa haine,
Hymne Ă  la joie
Et requiem,
Chacun pour soi
Et Dieu quand mĂȘme.
Le monde est sourd
Comme Beethoven.


 
Publié par 42335 4 4 6 le 16 octobre 2015, 17:17.
Hors format
Chanteurs : Michel Sardou
Albums : Hors format

Voir la vidéo de «Beethoven»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000