Facebook

 

Paroles de la chanson «Femme Comme Chacune» par Céline Dion

Je voudrais saisir dans mes mains
Tous ces parfums qui se confondent,
Tous ces échos qui se répondent
Et qui ne seront plus, demain.

Je voudrais presser sur ma bouche
L'enivrante moiteur du soir
A qui je souris sans la voir,
La brise qui passe et me touche.

Retenir dans mes bras, la nuit
Indolente et voluptueuse,
La nuit complice et chuchoteuse
Qui me poursuit et me séduit

Avec ses yeux de clair de lune,
OĂč je vois le rĂȘve passer
Et l'humain désir se presser...
La nuit, femme comme chacune.
femme comme chacune.

Savoir oĂč se couche le vent
Et partir pour l'aller surprendre
Dans quelque vallon d'herbe tendre
OĂč les mousses font un divan.

Ah ! voir la couleur du silence
S'il est plus profond qu'il n'est grand ;
Voir les tons apaisés qu'il prend
Avec ses multiples nuances.

Retenir dans mes bras, la nuit
Indolente et voluptueuse,
La nuit complice et chuchoteuse
Qui me poursuit et me séduit

Avec ses yeux de clair de lune,
OĂč je vois le rĂȘve passer
Et l'humain désir se presser...
La nuit, femme comme chacune.
La nuit, femme comme chacune.

 
Publié par 42335 4 4 6 le 12 avril 2017, 20:25.
D'elles (2007)
Chanteurs : CĂ©line Dion
Albums : D'elles

Voir la vidéo de «Femme Comme Chacune»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000