Facebook

 

Paroles et traduction de la chanson «Wooden Ships» par Crosby, Stills & Nash (And Young)

Wooden Ships
Bateaux de Bois

- If you smile at me
- Si tu me souris,
I will understand
Je comprendrai
'Cause that is something
Parce que c'est une chose
Everybody everywhere does in the same language
Que tout le monde dit partout dans la même langue.

- I can see by your coat, my friend
- Je vois d'après ta veste mon ami
You're from the other side ...
Que tu es de l'autre bord...
There's just one thing I've got to know
Il n'y a qu'une chose que je dois savoir
Can you tell me please, who won?
Peux-tu me dire s'il te plait, qui a gagné ?

- Say, can I have some of your purple berries ?
- Dis, puis-je avoir un peu de tes baies noires ?
- Yes, I've been eating them for six or seven weeks now
- Oui, j'en mange depuis six ou sept semaines déjà,
Haven't got sick once
Je n'ai pas été malade une seule fois
- Prob'ly keep us both alive
- Elles nous gardent surement tous les deux en vie.

Wooden ships on the water, very free, and easy
Bateaux de bois sur l'eau, vraiment libres, et faciles
Easy, you know the way it's supposed to be
Facile, tu sais, de la façon dont c'est censé se passer
Silver people on the shoreline let us be
Les Silver People sur la rive nous laissent vivre
Talk'n 'bout very free, and easy
Et parler de vraie liberté, et de facilité

Horror grips us as we watch you die
L'horreur nous saisit quand nous vous regardons mourir
All we can do is echo your anguished cries
Et nous ne pouvons que faire écho à vos cris d'angoisse
Stare as all human feelings die
Observer, tandis que tous les sentiments humains meurent
We are leaving, you don't need us
On vous quitte, vous n'avez pas besoin de nous.

Go, take a sister then, by the hand
Va, et prend une fille par la main
Lead her away from this foreign land
Emmène-là loin de cette terre étrangère
Far away, where we might laugh again
Très loin, là où nous pourrons de nouveau rire
We are leaving, you don't need us
On vous quitte, vous n'avez pas besoin de nous.

And it's a fair wind
Et il y a un vent favorable
Blowin' warm out of the south over my shoulder
Qui souffle la douceur du sud par dessus mon épaule
Guess I'll set a course and go
Je crois que je vais tracer ma route et y aller.

--------------------------------------------------------------------

Cette chanson a été écrite en 1968 par Stephen Stills et David Crosby ( Crosby, Stills & Nash ), et Paul Kantner (Jefferson Airplane). Elle figure donc sur les albums des deux groupes, sortis en 69.

Elle se chante d'abord en duo, un dialogue entre deux soldats de camps opposés qui choisissent de revenir à plus d'humanité et de fraternité, et de retrouver la liberté de vivre, en laissant la guerre inutile derrière eux, pour naviguer vers les mers du Sud. ( On retrouve ici la passion que Crosby et Stills ont tous deux pour la navigation à la voile). Les derniers couplets sont chantés en chœur, symbolisant l'union retrouvée des deux hommes.

L'appel au refus des combats (voire la désertion) est assez clair. La chanson transmet le message et les valeurs de la génération hippie. C'est un message pacifique, lancé dans le contexte de la guerre du Vietnam, mais qui reste intemporel.

 
Publié par 9869 2 4 7 le 3 mai 2017, 01:42.
Crosby Stills & Nash (1969)

Voir la vidéo de «Wooden Ships»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000