Facebook

 

Paroles de la chanson «Tuméfiée» par DIEGO PALLAVAS

Je ne veux ni travail ni famille ni patrie
Et la pression sociale vient nous anéantir
Je n’en fous pas la rame, je suis bien trop feignasse
C’est ce que l’on dit

Toutes les mises à jour sont déjà périmées
J’abuse de mes recours aux lettres des suicidés
Ma vie m’en fait des caisses, je n’sais pas m’épargner
Même si c’est bien triste… oh yeah

Mais regarde-moi bien le pensais-tu vraiment ?
Me livrer à ces chiens en culpabilisant ?
Pour tout précipiter dans la haine et dans la fange ?
Ça donne envie…

Avec mon plat de nouilles et ma vue sur la tour
Le reste de mes trouilles aboyé dans mes discours
Je parle à des fantômes qui ne comprennent rien,
Même si c’est triste….

C’est la chanson d’amour juste un peu tuméfiée
J’abuse de mes recours aux lettres des suicidés
Même si j’en fais des caisses tout ça va me manquer
Même si c’est triste…. Oh yeah

Je me ferai l’ami de vos désidératas
Plonger dans l’amnésie, sombrer dans le coma
Se plier au déni mais ça ne suffira pas
Ça donne envie…

Mais regarde-moi bien le pensais-tu vraiment ?
Me livrer à ces chiens en culpabilisant ?
Pour tout précipiter dans la haine et dans la fange ?
Ça donne envie…

 
Publié par 9542 3 4 6 le 23 mai 2017, 06:51.
EN CAVALE
Chanteurs : DIEGO PALLAVAS
Albums : En Cavale

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000