Facebook

 

Paroles de la chanson «Inanis Venter» par Eths

Je recherche maman...
Chaque jour brise ma vie Ă  jamais Ă  trop y penser,
le vide Ă©crase la raison, maman est labile sale.
Corps inoccupé je me hais je le sais.
Je vomis la douleur d'absorber l'horreur

d'accoucher la peur.

L'enfer en moi immobile.

Enfant tu es dans mon lit, sombre ma peur

Entends-moi je n'y arrive pas.
Celle qui crée ne te reconnaßt pas encore
Celle qui est, pourquoi n'a pas pu pleurer.

Enfant tu es...
né, ùme qui saigne,
de ton sommeil troublé.
Entends-moi...
À chaque instant
je meurs, chaque instant j'ai peur.
celle qui crée...
Ma bouche forcée,
se ferme, acidité amÚre, bois !
Celle qui est...
Je suis toi, tu es moi,
je suis lĂ  Ă  jamais.

Dormez la porte est fermée, elle voudrait
penser sans rien Ă©couter.
Amer le lait se perd, le sein avarié
dans sa bouche écoeurée.

Elle plonge et vient mourir au fond
elle habille une poupée sans jamais
regarder, sans jamais abßmer, torturée.

Unilatérale
L'affliction est un parfait
stigmate qui s'enivre d'humiliation.
La honte abuse peu Ă  peu de nos corps.
Le secret inavouable et la pensé interdite.
la puissance est défectueuse quand
les cris et les plaintes indiffĂšrent.

L'ange, l'ange reçu étranger..
DĂ©pourvue de geste, la mĂšre machine
s'exécute parfois en caresses déchirées.
L'ange s'est détourné de la matrice.
son coeur de fiÚvre émietté de ne savoir
comment le toucher, comment le nourrir
comment le saisir.

J'ai perdu la tĂȘte je l'ai cassĂ©e sous mes pieds aujourd'hui.
J'ai perdu mes mains je les ai coupées pour ne plus souffrir.
De trop te toucher pour trop t'aimer si je te perds aprĂšs.

 
Publié par 1934 2 6 le 3 octobre 2017, 06:43.
III
Chanteurs : Eths
Albums : III

Voir la vidéo de «Inanis Venter»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000