Facebook

 

Paroles de la chanson «I Love Paris» par DAISY DRIVER

Paris je suis dingue de toi
quand tu nous fais ton cinéma
quand tu nous promĂšnes en troupeau
dans les couloirs de ton métro
Everyday I love Paris

Paris je t'aime sur les trottoirs
La folie dans les grands boul'vards
Les jardins du Trocadero
Paris je t'aime comme un salaud
Everyday I love Paris

Paris pollue mais je m'en fous
Paris nous mets tous Ă  genoux
De l'Opéra jusqu'à la Seine
J'me saignerai aux quatres veines
Parisiennes

Paris nous sonne Ă  Notre-Dame
Oyez Oyez Messieurs Dames
Par ici la monnaie j'vous prie
Bénédiction à la sortie
Everyday I love Paris

Paris en fleurs au champ de Mars
Paris en place Ă  Montparnasse
Sur le grand marché des finances
Paris en transe Ă  la DĂ©fense
Everyday I love Paris

Pari tenu Ă  la concorde
Paris ça pue je vous l'accorde
Ça sent le pognon des rupins
Sur le boulevard des italiens
Parisiens

Paris ça bouillonne dans les bars
Les filles accoudées au comptoir
Les amoureux du Bataclan
Les vrais héros de tous les temps
Everyday I love Paris

Paris la nuit en discothĂšque
Les V.I.P. sont Ă  la fĂȘte
Le chant des sirĂšnes dans les verres
Le bad trip dans la ParisphĂšre
Everyday I love Paris

Paris pollue mais je m'en fous
Paris nous mets tous Ă  genoux
De l'Opéra jusqu'à la Seine
On aime tous se faire la belle
Paris je t'aime mais tu t'en fous
J'suis comme un rat dans ton Ă©gout
J'peux bien crever Ă  la Bastille
Paris sera toujours Paris
C'est la vie

_____________________________
Dans sa chanson, DAISY DRIVER nous fait part de son amour (acerbe ?) pour la capitale française (Paris je suis dingue de toi).

On y retrouve les joies du mĂ©tro parisien et de la population qui l'emprunte au quotidien, en s'entassant les uns contre les autres Ă  la limite de l’obscĂ©nitĂ© (quand tu nous promĂšnes en troupeau, dans les couloirs de ton mĂ©tro), mais aussi la circulation difficile, voire impossible, des voitures qui, en nombre important, polluent l'air de la citĂ© (La folie dans les grands boul'vards ou Paris pollue).

La chanson met Ă©galement en avant la pauvretĂ© dĂ©ferlante dans les rues de Paris (Oyez Oyez Messieurs Dames, par ici la monnaie j'vous prie) face Ă  une Ă©talage de richesses (Sur le grand marchĂ© des finances ou Ça sent le pognon des rupins.

Mais pour Daisy Driver, Paris c'est Ă©galement la ville de l’effervescence et de la fĂȘte (Paris ça bouillonne dans les bars et Paris la nuit en discothĂšque) oĂč se mĂ©langent toutes les classes sociales (Les filles accoudĂ©es au comptoir ou Les V.I.P. sont Ă  la fĂȘte) en abusant d'alcool et de substances illicites (Le chant des sirĂšnes dans les verres et le bad trip dans la ParisphĂšre) avant de finir "vomissant" sur le trottoir ou en cellule de dĂ©grisement (J'suis comme un rat dans ton Ă©gout, j'peux bien crever Ă  la Bastille).

Sans oublier un clin d’Ɠil au Bataclan, cette salle de concert mythique, tant par les groupes qui y ont jouĂ© que par la barbarie dont elle a souffert. Daisy Driver rend hommage aux victimes qu'ils nomment les vrais hĂ©ros de tous les temps, en dĂ©tournant au passage quelques mots d'une cĂ©lĂšbre chanson.

Paris, selon Daisy Driver, c'est la ville de tous les dangers et de la décadence, mais également celle de la culture et de la liberté. Un symbole chargé d'une histoire douloureuse, qui rassemble son peuple mais également les peuples du monde entier.

 
Publié par 915 1 5 le 30 novembre 2017, 07:01.
Nulle part
Chanteurs : DAISY DRIVER
Albums : Nulle Part

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000