Facebook

 

Paroles de la chanson «Adossé à Douaumont» par FT-17

Lutte acharnée à l'ouest du fort
Les mitrailles en enfilade nous Ă©charpent
On vient poursuivre la lutte Ă  mort
De ce coté de la contrescarpe.

Une grĂȘle de projectiles
Un orage de feu
L'escouade mutilent
D'un vent vigoureux.
On n'est pas cinquante
Tu parles d'un renfort
Sur la terre sanglante
On marche sur les morts.

Ici ou lĂ  les gars s'accrochent
On contrĂŽle presque la superstructure
Un peu plus bas se terrent les boches
Bien Ă  l'abri derriĂšre les murs.

Un feu nourri
Nous cloue au sol
Nous abrutit
Et nous désole.
Et les sapeurs
Creusent avec ardeur.
Quelques tranchées
Improvisées.

En Ă©quilibre au point de rupture
Dans les deux camps les hommes combattent
Des dizaines tombent pour la capture
D'une position ou d'une casemate.

Minenwerfers.
Qui nous pilonent
Dans cette horreur
Nous emprisonnent.
Impitoyable opposition
On tient quand mĂȘme nos positions.

Sur le toit de ce monde on lutte avec ardeur
On a faim, on a soif, on oublie d'avoir peur
Les contre-attaques ennemies une Ă  une se brisent
Mais les chances de succĂšs peu Ă  peu s'amenuisent.

AprĂšs des heures d'efforts pour pouvoir conserver
Ce cercueil de béton qu'on essaie de forcer
On envoie des grenades, on tire sans s'arrĂȘter
Et partout s'amoncellent les morts et les blessés.

 
Publié par 39887 4 4 7 le 14 mars 2018, 14:39.
Verdun !
Chanteurs : FT-17
Albums : Verdun !

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000