Facebook

 

Paroles de la chanson «À Ma Femme» par Charles Aznavour

Quand le soc de trop de saisons
Sur nos visages et sur nos fronts
Aura creusé de lourds sillons
De rides

Quand nos enfants ayant grandi
Auront abandonné le nid
Laissant dans nos cœurs affaiblis
Le vide

Quand nos gestes seront plus lents
Que nous verrons passé le temps
Avec un air étrangement
Lucide

Quand nous n'aurons plus d'avenir
Nous remuerons des souvenirs
Terre qui ne peut devenir
Aride

(Instru)

Quand à pas lents et incertains
Nous visiterons des jardins
Qui comme nos fronts seront peints
De givre

Quand au prix de milliers d'efforts
Nous chercherons sans doute encore
À tuer un temps déjà mort
De vivre

Quand nous ne serons désormais
Que deux cœurs liées sans projet
Nous ouvrirons avec regret
Le livre

Que nous aurons au fil des ans
Écrit sur les pages du temps
Ou deux mots manqueront pourtant :
À suivre

(Instru)

Quand enfin ma vie parcourue
Prêt à entrer dans l'inconnu
Je te regarderai perdue
Et blême

Quand dans ton regard je verrai
Que sans notre amour désormais
Tes jours ne seront plus jamais
Les mêmes

Quand mes yeux ne verront plus rien
Que ma main cherchera ta main
À l'heure où parler sera un
Problème

Après avoir accepté Dieu
Juste avant de fermer les yeux
Encore une fois si je peux
Je te dirai comme un adieu

Je t'aime

 
Publié par 203198 5 5 7 le 22 octobre 2018, 13:25.
Idiote Je T'aime...
Chanteurs : Charles Aznavour

Voir la vidéo de «À Ma Femme»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000