Facebook

 

Paroles de la chanson «Les Filles Électriques » par Alain Souchon

Tout au long de la vie qui pique,
On prend des beignes
À vouloir toucher les filles électriques,
Des sacrées châtaignes.
On retrouve, couché par terre,
L'effet uppercut.

Les filles, sans en avoir l'air,
Ça électrocute.
Tout au long de la vie qui pique,
On veut s'évader
En touchant, pour le physique,
Les filles dénudées.
On se retrouve alors par terre,
Triste et tout nu.
En amour, de toute manière,
On prend du jus.

Tout au long de la vie, c'est sûr,
On s'abîme le cœur
À vouloir mettre la main sur
Les filles conducteur.
La mélancolie des passions
Nous chloroforme.
Faut refaire toute l'installation :
Rien n'est conforme.

Tout au long de la vie qui serre,
On s'égratigne
Au mystère des filles de fer,
Sur toute la ligne.
Ou alors faut s'isoler,
Comme dans un linceul,
Et jouer de sa guitare tout seul
Sous les tilleuls.

 
Publié par 42335 4 4 6 le 3 février 2019, 07:17.
C'est Déjà ça (1993)
Chanteurs : Alain Souchon

Voir la vidéo de «Les Filles Électriques »

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000