Facebook

 

Paroles de la chanson «Le Ruban» par Dominique A

On se rĂ©fugiait Ă  la cave dĂšs qu’on entendait les avions
Ils avaient creusé des tranchées juste devant la maison
Un jour des Ă©clats d’obus avaient traversĂ© le grenier
Le pĂšre qui n’se cachait jamais n’avait mĂȘme pas Ă©tĂ© touchĂ©

Je sens encore monter la peur quand on dĂ©valait l’escalier
Les petits passaient en premier puis la grand-mĂšre, nous, et maman
Refermait le ruban de peur qui nous liait en ces instants
OĂč il fallait s’abriter de ceux qui venait nous sauver

Quand le bombardement cessait, on Ă©coutait les battements
De nos cƓurs encore emballĂ©s, et on attendait un moment
Puis on remontait pour reprendre la vie telle qu’on l’avait laissĂ©e
Une nouvelle fissure au mur et papa qui n’avait pas bougĂ©

On a survĂ©cu Ă  tout ça et aujourd’hui tu es partie
Comme quoi on peut survivre Ă  tout et ne pas survivre Ă  la vie
Quand elle est fatiguĂ©e du cƓur qu’elle a soutenu tant d’annĂ©es
Qu’elle se dĂ©place et va nourrir d’autres histoires
D’autres histoires et d’autres peurs

Et tout le temps passĂ© depuis se rĂ©tracte, il n’aura laissĂ©
Qu’une vague trace au soleil couchant, puisque je sens que finalement
Nous sommes encore dans la cave blottis sous les bombardements
LiĂ©s par un ruban de peur qui ne s’est jamais dĂ©tachĂ©

 
Publié par 5796 1 1 6 le 4 mars 2019, 06:42.
La Fragilité
Chanteurs : Dominique A

Voir la vidéo de «Le Ruban»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000