Facebook

 

Paroles de la chanson «Deblé» par Anis

Boog' it man

Ces derniers temps
J’tourne en rond à Panam’
Ce mĂȘme bitume
Qu’use la s’melle de mes Stan
J’voudrais voir du pays et aussi
Changer de mode de vie
Sans pour autant dev’nir bandit
Mercenaire, beatnik ou hippie
Bientît j’vais m’arracher d’ici
Changer d’air avec MC
C’est Corto Maltes qui nous l’a dit
Couche dorĂ©e l’a mĂȘme prĂ©dit
C’est dans ses cartes que c’est Ă©crit
Aisha Kandisha a dit
Dans un jargon d’sorciùre
Le mauvais Ɠil c’est des chimùres
Et le natural mystique
Est caché derriÚre
J’y ai goĂ»tĂ© et j’peux plus m’en dĂ©faire
Ici c’est trop peu pour trop cher mon frùre
Et y a mĂȘme
Pas vue sur la mer, mmm
Faudrait qu’je m’trouve un coin quiquile
Pour m’y faire un zion, zion
Ici je stresse, me blesse Ă  accumuler des ‘rĂ©sors
Des ‘rĂ©sors

Pourtant c’est dans le coin qu’jai grandi
Mais j’y resterai pas clouĂ© toute ma vie

Le deblĂ© m’appelle
M’intrigue m’inspire
Me fait peur autant qu’il m’attire
"Meziell, lateil oul helouah, biba !
Goublah ah zidi"
Qu’est-c't'as ? Moi j’refais l’trajet à l’envers
Regard’ comme on est clean
Dans la langue de boba ham
C4, j’ai l’intention de me
Poser quelque temps lĂ -bas
Pas 15 jours et puis
"Tsa ma, hey wa"
Au club med surtout pas
LĂ -bas, lĂ -bas, lĂ -bas, lĂ -bas, lĂ -bas
Nos parents viennent
De bien beaux endroits
De bien beaux endroits

Hey boog’ it again

J’crois qu’les vagues sont belles là-bas
Et l’peu dont je m’souviens
C’est qu’on pleure toujours au moins une fois
Quand on y va
Ça soulage ou ça fait mal
Selon les cas
C’est pourquoi t’as fait tout ça
En gros t’avais pas trop l’choix
MĂȘme si c’est plus compliquĂ©
Alors t’as bougĂ©
T’as fait ta vie
Et c’est ici qu’on est nĂ©s
Mais y a des saveurs qui ont du t’manquer
Et j’aim’rais tellement savoir parler
Mais la langue n’est pas une barriùre
Au contraire
J’apprendrai
Cette frustration je veux l’oublier
Que les
 cools là bas
Me soient familiers et que quand j’y sois
Je n’sois pas trop grillĂ©
Mais plus un lointain cousin
Un peu métissé
De passage
Venu pour se ressourcer
Y a l’ocĂ©an pour se baigner
Son grand pÚre le désert pour se brûler
"Quetta Quetta mah" pour halluciner
Y a des champs qu’j’aim’rais bien fouler
Mais seul les pirates y sont autorisés
Et j’avoue qu’j’tiens pas trop
À m’faire dĂ©saouler
Vaut mieux aller Ă  Houet Jem
Faire une bise à mémé
Et tu m’entendras chanter
À pleins poumons
Le long du trajet
Et tu m’entendras chanter :

Le deblĂ© m’appelle
M’intrigue m’inspire
Me fait peur autant qu’il m’attire
"Meziell, lateil oul helouah, biba !
Goublah ah zidi"
Qu’est-c't'as ? Moi j’refais l’trajet à l’envers
Roya comme on Ă©crit
Dans la langue de baba han
C4 J’ai l’intention de me
Poser quelque temps lĂ -bas
Pas 15 jours et puis
"Tsa ma, hey wa"
Au club med surtout pas
LĂ -bas, lĂ -bas, lĂ -bas, lĂ -bas, lĂ -bas
Nos parents viennent
De bien beaux endroits
De bien beaux endroits

Now boog’ it ‘n see ya

 
Publié par 4977 1 1 3 le 11 mars 2019, 07:20.
Gadjo Décalé
Chanteurs : Anis

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000