Facebook

 

Paroles de la chanson «Lycanthrope» par Syrano

Le lycanthrope t’attrape et perd le contrîle
Agrippe la pleine lune et reste planté dans tes hanches
Des griffes, des crocs qui frappent
Mais accepte ton rĂŽle
Abandonne Ă  l’appel ton ĂȘtre hantĂ© par les sens

Assiste à ma métamorphose, ma presque mise à mort
L’instant prĂ©cis oĂč la vie me possĂšde,
OĂč l’instinct me dicte et guide mon amour,
Vide mon corps de tout ce qui m’obsùde,

Mes muscles se tendent à la demande aiguisée
Des sensations que ma bienséance a déguisées,
Mon regard change et je goûte les couleurs
J’avale tes odeurs, dĂ©vore mes doutes et mes douleurs

L’animal qui m’habite s’acharne sur les barricades
Qui m’arrache au plaisir ultime à chaque saccade,
Il lùche prise et grogne de désir un peu plus fort
Il salive sur ta peau, transpire et gémit encore,

Je le sens affamĂ©, mes pulsations s’accĂ©lĂšrent,
Il s’écrase contre ton bassin dans un va-et-viens puis nerfs,
Il s’accroche à tes fesses, mord ta poitrine et ton cou,
A chaque impact il se contracte, la passion claque Ă  chaque coup,

Voici le clou du spectacle : un massacre de tabous,
Le sacre du souffle quand le souffle est Ă  bout,
Je ne maĂźtrise plus sa force, il te croque et je te prends,
Je me transforme enfin et ressens son envie violemment,

Je suis un loup, un poĂšme sauvage,
Il jaillit, je l’expulse, il dĂ©charge sa rage,
Sa voix Ă©corche ma gorge, la pulsion me lacĂšre,
Et me dĂ©chire l’échine, un frisson me libĂšre,

Mon torse se fige, mon corps pĂ©trifie dans l’étau,
Le dĂ©mon fait le saut de l’ange dans cet absolu soubresaut,
Mon ventre souffle, ma tĂȘte explose Ă  la seconde oĂč il va jouir
Tout l’univers dans un soupir.

(Je m’effondre.
Le monstre m’a abandonnĂ© sans vie,
Rassasié de sa proie,
il est parti,
Jusqu’à la prochaine fois oĂč il s’emparera de moi.)

Le lycanthrope t’attrape et perd le contrîle
Agrippe la pleine lune et reste planté dans tes hanches
Des griffes, des crocs qui frappent
Mais accepte ton rĂŽle
Abandonne Ă  l’appel ton ĂȘtre hantĂ© -
Le lycanthrope t’attrape et perd le contrîle
Agrippe la pleine lune et reste planté dans tes hanches
Des griffes, des crocs qui frappent
Mais accepte ton rĂŽle
Abandonne Ă  l’appel ton ĂȘtre hantĂ© par les sens.

 
Publié par 16717 4 4 6 le 6 mai 2019, 08:03.
Mysterium Tremendum
Chanteurs : Syrano

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000