Facebook

 

Paroles de la chanson «L'éloge Du Célibat» par Jean Ferrat

La fille que j'aurai un jour
Dans la peau
Je crois bien qu'elle est toujours
Au berceau
Je n'brûle jamais à ma flamme
Le mĂȘme bois
Je suis d'ceux qui n'aiment qu'une femme
A la fois
Comme dit l'proverbe normand
Familier
Faut pas mettre tous ses ?ufs dans
L'mĂȘme panier
J'suis pas l'client d'monsieur l'maire
Dieu merci
Je suis un célibataire
Endurci

Tous les deux ou trois dimanche
En dansant
Je me cueille par les hanches
Une enfant
Je l'effeuille sans préludes
Et pardi
J'la renvoie Ă  ses Ă©tudes
Le lundi
Je mĂšne ainsi bien Ă  l'aise
GrĂące au ciel
Dans mon année douze ou treize
Lunes de miel
J'ai pas l'occasion d'm'en faire
Dieu merci
Je suis un célibataire
Endurci

Tu raisonnes de la sorte
Jusqu'au jour
OĂč le p'tit JĂ©sus t'apporte
Un amour
Une mĂŽme ni plus ni moins belle
Que beaucoup
Mais qui mettra la ficelle
A ton cou
On a soudain moins envie
De changer
Elle est si blonde qu'on oublie
Le danger
Et un beau soir on enterre
Entre amis
Sa vie de célibataire
Endurci

Quand la morale d'une histoire
Est tirée
Comme dit l'autre il faut la boire
De bon gré
A ma chanson y en a une
Que voici
Elle me vaudra des rancunes
Mais tant pis
Dans l'célibat on s'ménage
Du bon temps
Mais son plus bel avantage
Cependant
Ma femme dira pas l'contraire
Je parie
C'est quand un célibataire
Se marie

 
Publié par 54628 4 4 7 le 10 novembre 2020, 07:15.
Deux Enfants Au Soleil
Chanteurs : Jean Ferrat

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000