Facebook

 

Paroles de la chanson «Condamnés» par MALEDICTION


Le sablier, déjà, à demi écoulé
J'entends le pas lourd et sinistre
De l'homme en noir
La porte s'ouvre, mais...
Ce n'est la liberté
C'est la mort qui vient pour me chercher

Une foule sans visage s'est rassemblée
Autour de l'échafaud, encore souillé
J'entends ses hurlements de joie
Qui me condamnent Ă  mort
Pourtant je ne ressens rien
Ni peur, ni remords

Car la vie m'a quitté
Bien que mon sang, n'ait pas encore coulé
La divine hache est aiguisée
PrĂȘte encore Ă  tuer
Je suis condamné

Car la vie m'a quitté
Bien que mon sang, n'ait pas encore coulé
Le dernier grain de saaaable est passé
La vie m'a quitté
Bien que mon sang, n'ait pas encore coulé
Une tĂȘte de plus est tombĂ©e

 
Publié par 6217 2 3 6 le 1 juillet 2021, 07:29.
Condamnés
Chanteurs : MALEDICTION
Albums : Condamnés

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000