Facebook

 

Paroles de la chanson «Au Blason Brûlé» par Véhémence

Galopant dans l’or tragique du soir,
HĂ©rauts de la Flamme des Arts Noirs,
Sous les grands arbres, chevauchée sans fin,
Vers de nobles quĂȘtes, course du destin.

Capes noires, épées enflammées,
mes sanglantes, coeurs embrasés
Ils survolent les rimes et les vers
Et les combats oĂč rĂ©sonne le fer.

Si on prĂȘte l’oreille, on les entend,
les soirs d’hiver dans les grands vents,
Hurlant les blizzards, chevauchant les nuées
Ils apparaissent toujours Ă  qui sait Ă©couter

Le poĂšte, l’ñme repue, rĂȘvera,
Et le barde, pensif, composera.
Le cavalier fera halte sous les grands pins
Et le guerrier rĂȘvera de combats lointains

Explorant les horizons poétiques
Vers de nobles pays, des quĂȘtes Ă©piques
Des Royaumes de Cendres au Donjon Maudit
De l’homme AssiĂ©gĂ© au hĂ©ros trahi

Dans l’humble noblesse d’un blason brĂ»lĂ©
FrappĂ© en son centre d’un trĂšs large V
Sous le noble signe d’un coeur arrachĂ©
Dans l’ombre protectrice des Arts Noirs ailĂ©e

Les ménestriers représentent et chantent ce que les temps façonnent
Et dans leurs airs, ce sont les siÚcles avant eux qui résonnent

Passant, arrĂȘte-toi et Ă©coute l’histoire, contemple et recueille-toi
Sur le Blason BrĂ»lĂ© des Princes-poĂštes d’autrefois.

 
Publié par 69281 4 4 7 le 10 mars 2022 à 7h55.
Ordalies
Chanteurs : Véhémence
Albums : Ordalies

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000