Facebook

 

Paroles et traduction de la chanson «El Cóndor Pasa (If I Could)» par Simon & Garfunkel

El Condor Pasa
(Le Condor Passe)

I'd rather be a sparrow than a snail (1)
Je préférerais être un moineau plutôt qu'un escargot
Yes I would, if I could, I surely would
Oui j'en serais un, si je le pouvais, j'en serais un sans nul doute
I'd rather be a hammer than a nail
Je préférerais être un marteau plutôt qu'un clou
Yes I would, if I only could, I surely would
Oui j'en serais un, si seulement je le pouvais, j'en serais un sans nul doute

Away, I'd rather sail away
A l'horizon, je préférerais sillonner les flots à l'horizon
Like a swan that's here and gone
Tel un cygne s'éclipsant promptement
A man gets tied up to the ground
Un homme est retenu au sol
He gives the world its saddest sound
Il transmet au monde sa mélodie la plus mélancolique
Its saddest sound
Sa mélodie la plus mélancolique

I'd rather be a forest than a street
Je préférerais être une forêt plutôt qu'une rue
Yes I would, if I could, I surely would
Oui j'en serais une, si je le pouvais, j'en serais une sans nul doute
I'd rather feel the earth beneath my feet
Je préférerais sentir la terre sous mes pieds
Yes I would, if I only could, I surely would
Oui je le ferais, si je le pouvais, je le ferais sans nul doute

__________
El Cóndor Pasa une pièce musicale pour orchestre du compositeur péruvien Daniel Alomía Robles, écrite en 1913 et basée sur la musique traditionnelle andine, en particulier la musique folklorique du Pérou.
Simon s'est appuyé à tort sur des informations erronées fournies par Jorge Milchberg du groupe Los Incas pour les droits d'auteur lors de l'arrangement de son titre El Cóndor Pasa (If I Could). Le fils de Daniel Alomía Robles, Armando Robles Godoy a alors intenté un procès qui lui rapporta beaucoup, affirmant qu'il détenait les droits d'auteur de la chanson aux États-Unis depuis 1933. Simon a écrit des paroles en anglais sur l’enregistrement instrumental de Los Incas, et la chanson est devenue un succès international.
__________
Commentaires de Jean Minnaert
(1) Le premier vers évoque le colibri (ou un moineau suivant la traduction), pour les amérindiens l’oiseau est tout un symbole. Le colibri a le sens de celui qui apporte son soutien aux autres et aime le beau, la nature. L’oiseau est celui qui relie tous les peuples. Cette symbolique de l’oiseau n’est pas propre aux amérindiens. On la trouve dans la bible hébraïque avec la colombe qui rapporte un rameau d’olivier, évoquée dans le récit de Noé et qui est signe de la fin de déluge.
____
Si elles sont prises au premier degré ces paroles peuvent paraître complètement débiles. Ce texte évoque les conditions humaines à travers des images poétiques. Celui qui parle exprime vouloir s’élever pour voir les choses de haut plutôt que de rester au sol. Il préférerait être celui qui cogne plutôt que celui qui reçoit le coup. Il aimerait aller vers l’horizon et ne pas rester prisonnier dans mon milieu et ainsi partager ce qu’il aime. Il aimerait sortir des villes, du béton et respirer la nature, la terre… Mais sa condition humaine, son milieu bride ses envies et l’empêche de vivre cette liberté qu’il entraperçoit. Ce chant exprime de façon mélancolique le besoin de liberté que parfois la vie ne nous donne pas. La musique, qui date du début du 20 siècle, deviendra un symbole, dans les années 70 – 80 ans avec la version de Simon and Garfunkel, de la conscience amérindienne : on leur a pris leur terre et on les a parqués dans les villes.

 
Publié par 12270 4 4 7 le 8 janvier 2004, 21:16.
Bridge Over Troubled Water (1970)
Chanteurs : Simon & Garfunkel

Voir la vidéo de «El Cóndor Pasa (If I Could)»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

<< Page 2/2
Dieu] Il y a 14 an(s) 4 mois à 16:43
5204 2 2 3 Dieu] Superbe ! Buvons en l'honneur de Simon et de Garfunkel ! <:-)
MikaLyon Il y a 14 an(s) 1 mois à 23:01
5347 2 2 5 MikaLyon Simon et Garfunkel des grands ??? Vous plaisantez, ce ne sont pas des grands... Ce sont des Dieux !
°o.O Mitsuko O.o° Il y a 13 an(s) 7 mois à 19:44
8113 3 3 6 °o.O Mitsuko O.o° les paoles sont euh bah voilamais la muique :'-) <3 jaime :'-(
MissNanie1978 Il y a 9 an(s) 2 mois à 23:22
5185 2 2 3 MissNanie1978 ma fille est née sur cette chanson!!
genuine Il y a 8 an(s) 4 mois à 02:33
5231 2 2 4 genuine magnifique music , je prend un grand plaisir quand je l'écoute a chaque fois !
genuine Il y a 8 an(s) 4 mois à 02:35
5231 2 2 4 genuine des joli paroles et une magnifique music je prend tellement de plaisir a l'écouter a chauque fois !
Jean Minnaert Il y a 1 an(s) 5 mois à 18:01
5174 2 2 3 Jean Minnaert Si elles sont prises au premier degré ces paroles peuvent paraitre complètement débiles. Ce texte évoque les conditions humaines à travers des images poétiques. Celui qui parle exprime vouloir s’élever pour voir les choses de haut plutôt que de rester au sol. Il préfèrerait être celui qui cogne plutôt que celui qui reçoit le coup. Il aimerait aller vers l’horizon et ne pas rester prisonnier dans mon milieu et ainsi partager ce qu’il aime. Il aimerait sortir des villes, du béton et respirer la nature, la terre… Mais sa condition humaine, son milieu bride ses envies et l’empêche de vivre cette liberté qu’il entraperçoit. Ce chant exprime de façon mélancolique le besoin de liberté que parfois la vie ne nous donne pas.
La musique, qui date du début du 20 siècle, deviendra un symbole, dans les années 70 – 80 ans avec la version de Simon and Garfunkel, de la conscience amérindienne : on leur a pris leur terre et on les a parqués dans les villes.
Jean Minnaert Il y a 1 an(s) 5 mois à 18:02
5174 2 2 3 Jean Minnaert Le premier vers évoque le colibri (ou un moineau suivant la traduction), pour les amérindiens l’oiseau est tout un symbole. Le colibri a le sens de celui qui apporte son soutien aux autres et aime le beau, la nature. L’oiseau est celui qui relie tous les peuples. Cette symbolique de l’oiseau n’est pas propre aux amérindiens. On la trouve dans la bible hébraïque avec la colombe qui rapporte un rameau d’olivier, évoquée dans le récit de Noé et qui est signe de la fin de déluge.
Diane Laurenty Il y a 1 mois à 12:23
102 2 Diane Laurenty cette magnifique chanson me rappelle mon père, et que l amour est toujours plus fort que la mort...un grand merci à vous...
<< Page 2/2
Caractères restants : 1000