Facebook

 

Paroles de la chanson «C'est ArrivĂ© PrĂšs De Chez Toi (feat. Jahyze)» par SuprĂȘme NTM

C'est Arrivé PrÚs De Chez Toi (feat. Jahyze)

Joey Starr dit que la France empĂȘche les gens de se rendre vraiment compte de la situation en leur faisant de grandes promesses.
Que les politiques ignorent les gens sauf quand c'est le moment des ré-éléctions et qu'ils ont besoin de voix.

Ensuite Jahyze attaque le problÚme des laissés pour compte qui sont de plus en plus nombreux et des sondages du FN qui grimpent en fleche.
Lù population ne voudrait pas forcément que tout change d'un jour à l'autre mais qu'elle soit enfin reconnue et puisse se faire entendre.

Et pour finir Kool Shen parle des droits suprĂȘmes qu'Ă  la police. Que les bavures sont monnaie courant. Et que le gouvernement pense que les gens des banlieus ne pensent pas, car ils ne font que danser et rapper d'aprĂšs eux. Et que chĂŽmeur rime avec immigrĂ©s. Que les hommes politique français sont une grande bande de facho et en partie incriminĂ©s dans de sombres affaires qui n'ont pas Ă©tĂ© totalement oubliĂ©es.

[Joey Starr]

Au microphone, le boug d'en bas, prĂȘt Ă  se pĂ©-ta pour des scal'pas.

Pas par choix, non c'est la vie qui veut ça

Et sincÚrement, je serai pas, c'est sûr ! En aucun cas grand commis de l'état.

Je roule en parallÚle à ça, qu'est-ce qu'y a ?

Tu sens pas que ça pue, c'est l'état d'esprit qu'il y'a prÚs de chez toi

Et pour moi, l'exclusion c'est aussi simple que ça.

C'est rien que du direct-live et des choses qu'Ă©voluent pas.

C'est les mĂȘmes qu'en font les frais, le peuple subit, subira.

Le vent contraire d'un systĂšme impotent parce que trop lent.

De tout temps pour les problĂšmes latents,

Tant ignorés, sauf quand faut se faire réélire, mais attend, y'a pire !

Si tu attends le réveil des foules, c'est que tu conspires.

On nous tient à la gorge par le biais de grandes espérances.

C'est comme ça que subsiste l'attentisme en France.

Dans ce pays oĂč on laisse passer l'intolĂ©rance

Sans se masser pour contrer les suppÎts des survivants du passé.

[Refrain]

C'est arriver prĂšs de chez toi. Ouais, presque sous ton nez.

Cesse de prendre cet air étonné, pas le moment d'abandonner.

Faut tout donner afin de changer les données.

It's underground o'clock, le glock va détonner.

[Jahyze]

Crises et intempéries, Babylone m'étreint.

Je dĂ©pĂ©ris, paumĂ© Ă  me demander oĂč est le bon chemin.

Je suis pas le seul dans ce cas Ă  vivre en astreinte.

On est tous un tas prĂšs de chez moi Ă  vouloir porter plainte.

La populo demande pas l'opulence sans souffrance,

Juste représenter, faire acte de présence.

Sans papier, sans emploi, on ne compte plus les laissés pour compte.

Pour couronner le tout dans les sondages le FN monte.

Qu'ils fassent leurs figures sur la glace pendant qu'elle est encore dure.

Nos nerfs et l'effet de serre les auront Ă  l'usure.

Pshitt ! coups de Krylon, ça ne s'efface pas, c'est sûr, oh non !

Y'a trop de NTM peints sur les murs, bloc par bloc, les cités débloquent.

Le lascar moyen vit de troc, chasse le gaspi, deale des blocs.

C'est de plus en plus tĂŽt qu'il sort en dard.

Place aux jeunes avatars, c'est qu'il y'a trop de bĂątards

Sous les Ă©tiquettes et les codes-barres.

Survie oblige, c'est un systĂšme barbare.

On ne va pas colmater la fracture sociale de plĂątre.

9 8 encore plus qu'en 68, il va falloir se battre.

[Refrain]

C'est arriver prĂšs de chez toi. Ouais, presque sous ton nez.

Cesse de prendre cet air étonné, pas le moment d'abandonner.

Faut tout donner afin de changer les données.

It's underground o'clock, le glock va détonner.

[Kool Shen]

Y'a qu'ici que dans les Ă©glises, les CRS peuvent faire des perquises.

Preuve que chez nous, on se décivilise, on se trompe quand on vise

Et puis s'il y a meurtre, on déguise l'affaire, on dit qu'y a méprise.

Technique de de-kiz.

Bien, connue, du reste reconnue, devenue quelque chose de convenu.

Les bavures sont au menu, je te souhaite la bienvenue

Dans la France de ceux qui pensent qu'en banlieue

On ne peut pas penser puisqu'on pense qu'Ă  danser,

Rapper sur des beats cadencés.

Remarque, ils pensent aussi que les 3 millions de chĂŽmeurs

C'est 3 millions d'immigrés, donc, c'est clair que c'est

Pas gagné, qu'avec leur vision bornée,

Je me dis mĂȘme, que le mec qui redressera le pays, il est pas encore nĂ©.

Ouais, c'est ici qu'on vit et c'est ici aussi qu'officie

La plus grande bande de fachos qui fit si peur en son temps, fils !

Si on laisse couler, on est mort.

Coupons les couilles du porc ! Ouah, ça c'est fort !

Mais y'a plus fort encore ! Y'a des ex-nouveaux ministres grillés

Qui viennent parler, se faire réélire à la télé.

Briller, crier leur innocence, prier

Pour qu'on oublie que l'histoire du sang contaminé,

C'est pour du fric qu'ils l'ont pas trié.

[Refrain]

C'est arriver prĂšs de chez toi. Ouais, presque sous ton nez.

Cesse de prendre cet air étonné, pas le moment d'abandonner.

Faut tout donner afin de changer les données.

It's underground o'clock, le glock va détonner.

 
Publié par 14451 4 4 7 le 11 novembre 2006, 15:27.
Supreme NTM (1998)
Chanteurs : SuprĂȘme NTM
Albums : Supreme NTM

Voir la vidéo de «C'est Arrivé PrÚs De Chez Toi (feat. Jahyze)»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

SuprĂȘme Assassin Il y a 11 an(s) 9 mois Ă  15:50
8649 3 3 7 SuprĂȘme Assassin Bonne chanson de SNTM, pas ma prĂ©fĂ©rĂ©e mais bo merci kan meme de l'avoir ajoutĂ©e...


Ptin ca fait kan mezme un baille ke jsuis pas venu sur lsite et kan jreviens jvois kon a continué à faire des explics du supreme, 16 ans parÚs sa fondaton (et 7 ans aprÚs sa mort :-/ ) leurs chansons me font tjrs autant délirer, et restent meilleures que les Booba et Sinik aujourd'hui leaders de la mouvance en France...
CaractĂšres restants : 1000