Facebook

 

Paroles et traduction de la chanson «Un Goût Sur Tes Lèvres» par Jean-Jacques Goldman

C’est un goût sur tes lèvres, juste après les baisers
Une amertume à peine devinée

Combien de coups, crois-tu avant que tu dénonces
Combien de peurs avant de supplier
Combien de jours de faim, as-tu la réponse
Avant de te battre, avant de ramper
Combien de pouvoir, avant d'en abuser
De désillusion avant de quitter
Combien d’alcool pour tenir à la mine
De chantage avant que tu ne t’inclines

C’est un goût sur tes lèvres, juste après les baisers
Une amertume à peine devinée
Rien qu’un goût sur tes lèvres, qui es-tu, n’es-tu pas
Peut-être plus ou bien moins que tu crois

Combien d’années pour élever un enfant
Mais pour l’égorger c’est juste un instant
Combien de rêves en route abandonnés
D’"automensonges" pour se contenter
Combien de verres pour que tombe ton masque
Combien de faux adieux, de come-back
Combien d’échecs avant que l’on comprenne
Et d’autos brûlées pour voter FN

C’est un goût sur tes lèvres, juste après les baisers
Une amertume à peine devinée
Rien qu’un goût sur tes lèvres une infime méfiance
Qui se cache sous les apparences
Un goût sur tes lèvres, rien qu’un goût sur tes lèvres
C’est un goût sur tes lèvres

Combien de temps pour la routine en amour
Aux hôpitaux pour ne plus dire bonjour
Combien d’images pour être concerné
Quel quota d’étrangers pour s’intégrer
Combien de pressions pour lâcher tes principes
Et de désirs pour tromper et mentir
Combien de solitude sans appel au secours
De "tout l’ monde le fait" pour faire à ton tour
Combien d’argent, de succès pour changer
Combien de cons contre un seul à lyncher
Combien de mots pour blesser ou guérir
Combien d’espoir avant un bidonville

Combien
À ton avis
Combien

C’est un goût sur tes lèvres, juste après les baisers
Une amertume à peine devinée
Rien qu’un goût sur tes lèvres, qui es-tu, n’es-tu pas
Peut-être plus ou bien moins que tu crois

C’est un goût sur tes lèvres
Oh, rien qu’un goût sur tes lèvres
Mmm, à peine, à peine

Mmm, rien qu’un goût
Qui es-tu, n’es-tu pas

Qui es-tu, n’es-tu pas
Sous les apparences
Sous les apparences

__________
Cette chanson est assez simple à comprendre : J. J. G. se demande quelles sont les limites des Hommes dans divers domaines, mais surtout par rapport à la souffrance et à la pression :
Combien de coups, crois-tu avant que tu dénonces ?
Combien de peurs avant de supplier ?
Il y parle également des désillusions :
(Combien) De désillusion avant de quitter ?
Combien de rêves en route abandonnés ?
Combien de temps pour la routine en amour ?

Le rythme de la chanson contraste un peu avec le texte assez pessimiste.

 
Publié par 6000 2 3 6 le 24 mai 2007, 15:51.
Chansons Pour Les Pieds (2001)
Chanteurs : Jean-Jacques Goldman

Voir la vidéo de «Un Goût Sur Tes Lèvres»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000