Facebook

 

Paroles de la chanson «Novembre» par Guerilla Poubelle

La bonne personne
Dans les mauvais bras
Le réveil sonne
Dans ces mauvais draps
Trinquer tout seul est devenu un rassurant combat
La distance ne marche pas toujours au mĂȘme pas

Je rĂȘve d’une brique jetĂ©e par la fenĂȘtre
Je rĂȘve peut-ĂȘtre de mon coeur qui s'arrĂȘte
Je rĂȘve d’une brique jetĂ©e par la fenĂȘtre

Les cloches résonnent
Elles m’abrutissent dĂ©jĂ 
L’avance me sonne
Trop conscient des dégùts
La fin du monde se fera Ă  poil sur un buffet
Sa mise en scĂšne trahit un sadisme trop surfait

En novembre je rĂȘve d’une guirlande qu’on dĂ©croche
En novembre je rĂȘve d’une affiche qu’on amoche
En novembre je rĂȘve d’une cuite un peu moins moche
En novembre je rĂȘve d’une bouteille qu’on raccroche

 
Publié par 4240 1 3 6 le 29 décembre 2014, 00:25.
Amor Fati
Chanteurs : Guerilla Poubelle
Albums : Amor Fati

Voir la vidéo de «Novembre»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000