Facebook

 

Paroles de la chanson «Cant de Gevaudan» par Luc Arbogast

Ecoutez ! Ecoutez ! Le chant du Gevaudan !

L'esprit libéré de toutes inquiétudes, payant le prix de l'éternelle solitude,
Dont l'Esprit ivre d'espoir me donne la volonté de croire, de croire toujours,

Cette volonté grandit en Moi, de toujours vouloir tout entendre, de m'enivrer de la voix des vents.
Grandit en Moi encore comme soufflent ces vents.

On prétend que son souffle vient du ciel,
Qu'il s'enivre de danse et court entre les arbres, ivre fils de la nature

Celui qui fait hurler le Gevaudan, ivre de ColĂšre,
Et dans l'azur, rapide comme un cavalier, souvent souffle dans les herbes folles.

Apporte-nous des cantiques, et les cloches des Eglises,
Avec Toi nous hurlerons ensemble au travers de la nuit pour appeler le jour nouveau.

Celui qui prĂȘte l'oreille Ă  ce PoĂšme, pourra briser les Enfers,
Celui qui mĂȘle sa voix Ă  celle des Arbres ne craint pas d'aller en Enfer.

 
Publié par 39887 4 4 7 le 8 mai 2015, 20:56.
Odysseus
Chanteurs : Luc Arbogast
Albums : Odysseus

Voir la vidéo de «Cant de Gevaudan»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000