Facebook

 

Paroles et traduction de la chanson «He Who Walks Behind the Years (Place of Sounding Drums)» par Atlantean Kodex

A propos :

Les textes sont partiellement adaptés d'oeuvres Friedrich Hölderlin et Georg Trakl.
_____________
Traduction :

On roads of ash through fields of sorrow,
Sur les routes cendrées, à travers les champs de la souffrance,
Through years of joy and times of grief
A travers ces années de joie et des temps de douleur
The pilgrim’s heart is guided by longing,
Le coeur du pèlerin est guidé par la volonté
Ever wandering towards his home
Vagabondant éternellement vers son foyer

In the end who is spared from leaving?
A la fin, qui est épargné de partir ?
Despite his gold and all his grace?
Malgré son or et toute sa bonté ?
Is a man not bound to go there?
Est-ce un homme qui n'a pas fait le serment de partir là ?
Dark is the forest, where all roads end …
Sombre est la forêt, où s'achèvent les routes...
Am I shield adorned with turquoise?
Suis-je un bouclier orné de turquoise ?
Am I a stone in a mosaique?
Suis-je une pierre dans une mosaïque ?
Am I as the mountains?
Suis-je comme les montagnes ?
Or the wind or the sun or the rain?
Ou le vent ou le soleil ou la pluie ?
Will my kin conquer or fade?
Mon espèce va-t-elle conquérir ou disparaître ?
Will I ever walk this earth again?
Marcherais-je sur cette terre une nouvelle fois ?
Will they shroud me in fine robes?
Vont-ils me couvrir de belles robes ?
Will my name be carved into memory‘s stone?
Mon nom sera-t-il gravé dans les pierre de souvenir ?
Will my scions remember my deeds and my name?
Mes descendants se souviendront-ils de mes actes et de mon nom ?

Walls rise cold and speechless in the plains as the winds of eternity rage
Les murs s'élèvent froids et sans voix dans les plaines alors que le vent de l'éternité fait rage
Louder in the distance drums are calling – And the ghosts of my ancestors rise
Au lointain, les lourdes percussions lancent leur appel - Et les fantômes de mes ancêtres se lèvent

Where I must tread – noone can follow, out in the plains it is dark and cold
Là où je dois me rendre - personne ne peut me suivre, hors des plaines c'est sombre et froid
The narrow path – and noone can join me
Le passage étroit - et personne ne peut me rejoindre
No golden tombs – our kingdom is not of this world
Aucune tombe dorée - notre royaume n'est pas de ce monde

So silent the green forests of my homeland, where the dreams of my childhood once lived
Si silencieuses sont les forêts de ma patrie, où jadis vivaient les rêves de mon enfance
Louder, in the distance, drums are calling
Lourdes, au lointain, sont les percussions qui lancent leur appel

Our days fall fast behind us with autumn in the east
Nos jours tombent vite derrière nous avec l'automne à l'Est
The sobering holy water tastes so bitter on our lips
L'eau bénite à un goût si amer sur nos lèvres
How can I find the way home, when winter rules the land?
Comment puis-je retrouver le sentier du foyer lorsque l'hiver règne sur cette contrée ?
When father sun has left me, what comes after the end?
Lorsque père soleil m'a quitté, qu'est-ce qui viendra après la fin ?

Under tall oaks in fragrant orchards my footfall echoes,
Sous ses grands chênes dans ces vergers odorants, mes pas résonnent,
when the tempests of spring cleanse the world
Lorsque les tempêtes du printemps purifient le monde
Louder – in the distance , drums are calling
Lourdes - au lointain, sont les percussions qui lancent leur appel
Where the blood of my ancestors lies
Où se trouve le sang de mes ancêtres

Here on earth I think of those who came before me and of Him who walks behind the years
Ici sur terre, je pense à ceux qui sont venus avant moi et de Celui qui marche derrière les années
At the gates I muse upon Generations to be as the sound of drums draws near
Aux portails, je médite au sujet des Générations à venir alors que le son des percussions se rapproche
On roads of ash through fields of longing, through nights of wonder and oceans of grief
Sur les routes cendrées à travers les champs du désir, à travers les nuits des merveilles et les océans de la douleur
All from the golden days of childhood, life is the debt we all pay in death
Tout vient des jours dorés de l'enfance, la vie est la dette que nous payons tous dans la mort

 
Publié par 59747 4 4 7 le 26 septembre 2019, 07:23.
The Course of Empire
Chanteurs : Atlantean Kodex

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000