Facebook

 

Paroles Daniel Balavoine, chansons et traductions

Daniel Balavoine
4 0

Biographie de Daniel Balavoine

Daniel Balavoine (né le 5 février 1952 à Alençon, France et décédé le 14 janvier 1986 au Mali) était un auteur-compositeur-interprète et producteur français.
En 1968, Il débute chanteur de bal et se produit à Pau. Intégrant successivement les éphémères groupes de rock Réveil, Shake's puis Purple Eruption, il acquiert ainsi une petite notoriété locale.
En 1971 il d√©cide de monter √† Paris, grance d√©sillusion. Mais de retour √† Pau, il est contact√© par le groupe Pr√©sence, dont le chanteur vient de partir, il est retenu et commence √† c√ītoyer les studios. En 1972, le groupe signe chez Warner Bros et Balavoine le quitte. En 1973 la maison de disques Vogue le rappelle et l'encourage √† entamer une carri√®re solo.
Son premier album 'De vous à elle en passant par moi' sort en 1975.
En 1977, Michel Berger, qui est en passe d'achever la composition de l'op√©ra rock Starmania, cherche un chanteur pour interpr√©ter le r√īle de Johnny Rockfort. Impressionn√© par une prestation de Balavoine qui interpr√®te √† la t√©l√©vision Lady Marl√®ne, il l'embauche. D√©s lors d√©bute entre eux une grande et fraternelle amiti√©.
En 1983, passionn√© de sports m√©caniques, Balavoine participe en janvier au Paris-Dakar, c'est un √©lectrochoc, il prend violemment conscience de la famine et de la pauvret√© du continent. En septembre 1983, alors qu'il tient une chronique sure une radio, il pr√©figure les Restos du CŇďur dans une de ses chroniques en √©mettant l'id√©e d'une grande 'banque alimentaire'. Certains politiques feront comprendre au chanteur qu'il n'a pas √† se m√™ler de tels sujets et l'id√©e n'ira pas plus loin.
Balavoine participe √† plusieurs manifestations parmi lesquelles, les premi√®res Victoires de la musique qu'il pr√©side pendant une partie en remettant un prix √† Jean Michel Jarre et au groupe T√©l√©phone. Le 7 d√©cembre, il re√ßoit le prix de la chanson anti-raciste pour L'Aziza des mains de Harlem D√©sir au nom de SOS Racisme. Militant de la premi√®re heure au sein de cette association, il √©tait inscrit comme militant de base au comit√© de Colombes, son lieu de r√©sidence. Quelques jours plus tard le 14 d√©cembre, il participe au lancement officiel des Restaurants du cŇďur par son ami . Balavoine en est le premier parrain.
Pr√©sent lors du Paris-Dakar 1986 en tant qu'ambassadeur de l'action humanitaire des Paris du CŇďur, Daniel Balavoine est tu√© dans le crash d'un h√©licopt√®re qui l'emmenait de Gao (Mali) au bivouac de Gourma-Rharous (Mali) le soir du 14 janvier 1986, l'avant veille de son retour en France.

 
Dire ¬ęmerci¬Ľ pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000