Facebook

 

Paroles et chansons de Daniel Balavoine

Daniel Balavoine
4 0

Biographie de Daniel Balavoine

Daniel Balavoine (né le 5 février 1952 à Alençon, France et décédé le 14 janvier 1986 au Mali) était un auteur-compositeur-interprète et producteur français.
En 1968, Il débute chanteur de bal et se produit à Pau. Intégrant successivement les éphémères groupes de rock Réveil, Shake's puis Purple Eruption, il acquiert ainsi une petite notoriété locale.
En 1971 il décide de monter à Paris, grance désillusion. Mais de retour à Pau, il est contacté par le groupe Présence, dont le chanteur vient de partir, il est retenu et commence à côtoyer les studios. En 1972, le groupe signe chez Warner Bros et Balavoine le quitte. En 1973 la maison de disques Vogue le rappelle et l'encourage à entamer une carrière solo.
Son premier album 'De vous à elle en passant par moi' sort en 1975.
En 1977, Michel Berger, qui est en passe d'achever la composition de l'opéra rock Starmania, cherche un chanteur pour interpréter le rôle de Johnny Rockfort. Impressionné par une prestation de Balavoine qui interprète à la télévision Lady Marlène, il l'embauche. Dés lors débute entre eux une grande et fraternelle amitié.
En 1983, passionné de sports mécaniques, Balavoine participe en janvier au Paris-Dakar, c'est un électrochoc, il prend violemment conscience de la famine et de la pauvreté du continent. En septembre 1983, alors qu'il tient une chronique sure une radio, il préfigure les Restos du Cœur dans une de ses chroniques en émettant l'idée d'une grande 'banque alimentaire'. Certains politiques feront comprendre au chanteur qu'il n'a pas à se mêler de tels sujets et l'idée n'ira pas plus loin.
Balavoine participe à plusieurs manifestations parmi lesquelles, les premières Victoires de la musique qu'il préside pendant une partie en remettant un prix à Jean Michel Jarre et au groupe Téléphone. Le 7 décembre, il reçoit le prix de la chanson anti-raciste pour L'Aziza des mains de Harlem Désir au nom de SOS Racisme. Militant de la première heure au sein de cette association, il était inscrit comme militant de base au comité de Colombes, son lieu de résidence. Quelques jours plus tard le 14 décembre, il participe au lancement officiel des Restaurants du cœur par son ami Coluche. Balavoine en est le premier parrain.
Présent lors du Paris-Dakar 1986 en tant qu'ambassadeur de l'action humanitaire des Paris du Cœur, Daniel Balavoine est tué dans le crash d'un hélicoptère qui l'emmenait de Gao (Mali) au bivouac de Gourma-Rharous (Mali) le soir du 14 janvier 1986, l'avant veille de son retour en France.

 
Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000